DxO ViewPoint

Corriger la distorsion avec DxO ViewPoint 2

En collaboration avec Gilles Théophile

DxO ViewPoint 2 est la toute nouvelle version du programme de correction de déformation de volume et de perspective utilisable tout aussi bien en tant qu’application indépendante qu’éditeur externe pour Adobe ®Photoshop®, Adobe® Photoshop® Elements® et Adobe® Lightroom®*. Les nouveautés majeures de DxO ViewPoint 2 incluent la correction de distorsion, à l’aide des modules optiques DxO, la correction de la perspective à 8 points et la compatibilité avec Apple® Aperture®. Ce tutoriel est consacré à la correction de distorsion, qu’elle soit automatique ou manuelle, et peut être un préalable aux autres corrections – déformation de volume (anciennement « anamorphose de volume ») et perspective – pour obtenir des résultats de qualité optimale. Auparavant, dans la version 1, il était conseillé d’effectuer la correction de distorsion à l’aide des programmes hôtes, ce qui n’est plus nécessaire avec cette nouvelle version. DxO ViewPoint 2 peut prendre en charge la totalité des modules optiques DxO disponibles ou à venir pour DxO Optics Pro.

* Voir le Guide utilisateur de DxO ViewPoint 2 pour la liste complète des programmes hôtes et de leurs versions compatibles.

Pour suivre ce tutoriel, vous avez besoin de :

• DxO ViewPoint 2.
• Des images au format TIFF ou JPEG.

1- Qu’est-ce que la distorsion optique ?

À propos de la distorsion

La distorsion affecte la totalité des objectifs à des degrés divers, quelle que soit leur qualité. Bien entendu, les objectifs haut de gamme sont en principe mieux corrigés, en raison de formules optiques plus élaborées.

Comment se manifeste-t-elle ?

Il existe deux types de distorsion : en coussinet et en barillet. Dans le premier cas, les droites, notamment en périphérie, sont incurvées vers le centre de l’image, comme un coussin que l’on écrase.

Dans le second cas, ces droites sont incurvées vers l’extérieur de l’image, en forme de tonneau.

Certains objectifs, comme les zooms, sont fréquemment affectés par les deux : la distorsion en barillet à la focale la plus courte, et en coussinet à la focale la plus longue.

On trouve également une autre forme de distorsion, circulaire, et qui est celle des objectifs fish-eye.

Corriger la distorsion

Pour obtenir des images impeccables et pour effectuer des corrections de volume ou de perspective, il est impératif de compenser la distorsion par des méthodes logicielles. C’est exactement ce que permet DxO ViewPoint 2, avec les modules optiques DxO. Ces derniers embarquent des algorithmes parfaitement adaptés aux couples boîtier/objectif ayant servi à la prise de vue.

2- Corriger automatiquement la distorsion d’une image originale

Dans cette partie, nous allons voir comment corriger la distorsion de manière automatique sur un fichier JPEG directement issu d’un appareil photo, grâce aux modules optiques DxO.

Note

Pour corriger la distorsion de manière automatique, il est impératif de désactiver au préalable les outils de correction optique des applications hôtes ou de l’appareil photo. En effet, si vous laissez ces corrections activées, une double correction pourrait nuire à la qualité et à l’aspect de l’image.

2.1 – Ouvrez l’image à corriger

A l’ouverture de DxO ViewPoint 2, vous verrez apparaître un jeu d’images de démonstration qui vous permet de visualiser les problèmes rencontrés et vous entraîner à les corriger.

Vous pouvez également ouvrir une autre image depuis votre disque dur. Pour cela, il vous suffit de cliquer sur « Ouvrir un autre fichier » en bas à droite de la fenêtre principale. Vous pouvez également aller dans le menu Fichier et cliquez sur Ouvrir. Choisissez ensuite votre image.

Note

Si vous utilisez ViewPoint 2 en tant qu’éditeur externe de Lightroom®, il suffit de faire un clic droit sur l’image, et de choisir Modifier dans puis de sélectionner DxO ViewPoint 2. Dans le cas de Photoshop® et Photoshop Elements®, ViewPoint 2 est accessible par le menu Filtres > DxO Labs.

2.2 – Installez le module optique DxO

Pour corriger automatiquement la distorsion, vous devez télécharger le module optique DxO associé au couple boîtier/objectif qui a été utilisé pour la prise de vue.

Lorsque votre image est ouverte dans DxO ViewPoint, la palette Distorsion affiche un message contextuel, précisant qu’un module optique DxO est disponible au téléchargement.

Une boîte de dialogue permet de confirmer, puis de télécharger et d’installer le module optique DxO correspondant, après avoir cliqué sur OK.

Dans certains cas, il est possible que plusieurs modules optiques DxO soient recommandés au téléchargement. Vous devrez alors choisir le module optique DxO correspondant au matériel utilisé lors de la prise de vue.

Dès que le téléchargement est terminé, l’installation est automatique. La mise en service du module optique DxO ne nécessite pas de redémarrage.

Note

Si aucun module optique DxO n’est disponible, la correction ne sera pas appliquée et vous devrez l’effectuer manuellement (reportez-vous à la partie sur la correction manuelle de la distorsion).

2.3 – Appliquez la correction

La correction est immédiatement appliquée, et la palette Distorsion affiche le modèle du boîtier et de l’objectif.

Vous pouvez également ajuster la correction avec le curseur Intensité, réglé par défaut à 100.

Le recadrage, quant à lui, est également automatique mais vous pouvez aussi l’ajuster manuellement.

2.4 – Enregistrez la correction

Une fois votre image corrigée, enregistrez là en cliquant sur l’icône  ou en ouvrant le menu Fichier puis en cliquant sur Enregistrer sous.

Dans la boîte de dialogue, saisissez le nom du fichier corrigé, choisissez son emplacement, puis validez en cliquant sur OK.

Note

Si vous utilisez DxO ViewPoint 2 en tant qu’éditeur externe, cliquez sur Enregistrer, en bas à droite de la fenêtre. DxO ViewPoint 2 se fermera et l’image corrigée sera automatiquement rapatriée dans l’application hôte.

3- Corriger automatiquement la distorsion d’une image modifiée

Lorsque l’image que vous voulez corriger a déjà été modifiée par un logiciel tiers, il arrive que certaines données EXIF aient été supprimées. DxO ViewPoint n’est alors plus en mesure de déterminer tous les paramètres de prise de vues nécessaires à la détection et l’utilisation des modules optiques DxO.

Dans ce cas, un message contextuel vous invitera à ouvrir l’image d’origine (au format JPEG ou RAW) pour que DxO ViewPoint puisse y lire les données EXIF nécessaires.

Parcourez votre disque dur et ouvrez l’image d’origine.

Note

DxO ViewPoint 2 ne modifie pas l’image d’origine. Il ne fait qu’y lire les données EXIF.

DxO ViewPoint pourra ensuite corriger la distorsion de façon complètement automatique.

Suivez ensuite les étapes de la partie précédente pour appliquer automatiquement une correction de distorsion et enregistrer l’image corrigée.

4- Corriger la distorsion manuellement

Ce paragraphe couvre les différentes options de correction manuelle de la distorsion, que vous utiliserez si votre matériel de prise de vue n’est pas pris en charge par un module optique DxO.

4.1 – Ouvrez l’image

Procédez de la même manière que dans la partie précédente pour ouvrir votre image (étape 1).

4.2 – Appliquez la correction manuelle

Dans la palette Distorsion, cliquez sur le bouton Manuelle (à droite).

Trois boutons s’affichent, chacun permettant de traiter un type de distorsion:

 Barillet : correction de la distorsion en forme de tonneau.
 Coussinet : correction de la distorsion en forme de coussin.
 Fish-eye : compensation de la déformation circulaire de ce type d’objectif.

Un curseur Intensité, réglé par défaut à 50, permet de moduler la correction (augmentez l’intensité en réglant le curseur plus à droite, et diminuez-la en réglant le curseur plus à gauche).

Astuce

N’hésitez pas à afficher la grille et à zoomer pour effectuer des corrections manuelles avec plus de précision.

Note

En correction manuelle, DxO ViewPoint affiche par défaut le cadre de recadrage, ajusté au plus près en fonction de la correction, ainsi que le fond perdu en gris, c’est à dire les zones de l’image qui seront supprimées au recadrage. Vous pouvez bien sur réajuster le recadrage si vous le souhaitez.

4.3 – Enregistrez la correction

Pour sauvegarder votre image, procédez de la même manière que pour la correction automatique (étape 4).

Crédits photos : Olivier Lambolez