Bien démarrer

Découvrez comment ViewPoint 4 s’intègre à votre flux de travail et familiarisez-vous avec son interface et ses outils.

  Regardez la vidéo

Outils Perspective

Découvrez comment résoudre des problèmes tels que les droites convergentes et les fuyantes (keystoning), ainsi que les sujets déformés, tout en limitant le recadrage.

  Regardez la vidéo

Correction de la déformation de volume

Voyez comment redonner un aspect naturel aux images étirées par les objectifs grand-angle (phénomène d’anamorphose).

  Regardez la vidéo

Outil ReShape

Observez la manière dont les photographes peaufinent leurs images pour une composition parfaite, en déformant, déplaçant ou réalignant certains éléments.

  Regardez la vidéo

Outil Effet miniature

Appliquez un flou d’arrière-plan velouté pour attirer le regard sur le sujet et donner un aspect diorama.

  Regardez la vidéo


Les réponses à vos questions

Puis-je utiliser DxO ViewPoint 4 comme plugin pour Adobe Lightroom Classic, Photoshop ou Photoshop Elements ?

Oui, DxO ViewPoint s’intègre parfaitement dans le flux de travail photo de tous les logiciels Adobe. Dans Adobe Photoshop et Adobe Photoshop Elements, il peut être lancé depuis le menu « Filtre ». Dans Lightroom Classic, DxO ViewPoint est accessible en effectuant un clic droit sur l’image et en sélectionnant « Modifier dans ».


Sur combien d’ordinateurs puis-je installer DxO ViewPoint 4 ? Puis-je l’utiliser sur Mac et sur PC avec la même licence ?

DxO ViewPoint 4 peut être activé sur trois ordinateurs personnels au total, tant qu’il n’est pas lancé sur plus d’un ordinateur à la fois. Vous pouvez l’installer sur Mac et PC, avec la même licence.


Quels formats d’image sont compatibles avec DxO ViewPoint 4 ?

Lorsqu’il est utilisé comme application autonome ou en tant que plugin d’un logiciel Adobe, DxO ViewPoint prend en charge les fichiers JPEG ou TIFF jusqu’à 200 Mo. En revanche, lorsqu’il est installé en tant qu’extension de DxO PhotoLab, où il apparaît sous forme de palette dans l’onglet « Personnaliser », il permet de traiter les images de tout format RAW pris en charge par DxO.


DxO ViewPoint 4 est-il difficile à utiliser ?

Étant donné que DxO ViewPoint 4 est un logiciel mettant en œuvre des outils et une technologie pointus, une certaine période d’apprentissage peut être nécessaire. Cependant, l’interface ne vous déroutera pas si vous avez déjà de l’expérience avec d’autres logiciels photo. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter le guide utilisateur !


Je possède déjà une version de DxO ViewPoint. Dois-je faire la mise à jour ?

DxO ViewPoint 4 rend le traitement des images plus fluide. Il inclut l’incroyable outil ReShape pour la déformation locale. De plus, il propose la prévisualisation automatique en temps réel du redressement de perspectives, des guides personnalisables et de nouvelles options de rotation et d’inversion.


La version d’essai propose-t-elle toutes les fonctionnalités ?

Oui, votre version d’essai de DxO ViewPoint 4 fonctionne exactement comme l’application complète : pas de filigranes, aucune fonctionnalité manquante, ni de limite au nombre de fichiers que vous pouvez traiter. Nous tenons à ce que vous puissiez pleinement apprécier toutes ses qualités.


J’utilise DxO PhotoLab 7 ELITE. Ai-je besoin de DxO ViewPoint 4 ?

L’édition ELITE de DxO PhotoLab est livrée avec une gamme plus restreinte d’outils de correction géométrique. Cependant, lorsque DxO ViewPoint est installé en tant que plugin, PhotoLab affiche une nouvelle palette avec des outils additionnels pour corriger l’étirement des grand-angle à l’aide de l’outil Déformation de volume, déformer localement avec l’outil ReShape, créer un effet miniature et inverser l’image horizontalement ou verticalement.


DxO ViewPoint 4 utilise-t-il les Modules Optiques DxO ?

Oui. En tant que plugin de DxO PhotoLab, DxO ViewPoint 4 utilise les Modules Optiques DxO pour corriger automatiquement les images en fonction du profil de l’appareil photo et de l’objectif utilisés à la prise de vue. En tant qu’application autonome ou en tant que plugin pour les logiciels Adobe, l’outil de correction automatique de la distorsion repose sur les métadonnées EXIF du boîtier pour identifier le Module Optique DxO et rectifier l’image. Dans ce cas, le fichier RAW original devra être disponible. Si les données EXIF ne sont pas disponibles, vous pouvez corriger manuellement la distorsion en barillet, en coussinet et en fish-eye à l’aide d’un simple curseur.

Avez-vous d’autres questions ?
Posez-les à notre communauté, sur notre forum d’utilisateurs ou contactez notre support client.

Commencez votre essai gratuit

30 jours

Accédez à toutes les fonctionnalités

Aucun moyen de paiement nécessaire

Convaincu ? Obtenez sans plus tarder une licence à vie !

* Votre adresse e-mail est utilisée uniquement pour les informations sur les logiciels DxO et Nik Collection. En savoir plus sur mes droits et sur la façon dont mes données seront utilisées