DxO FilmPack

Convertir ses photos en noir et blanc avec DxO FilmPack 4

En collaboration avec Christophe Gressin

Dans ce tutoriel, nous allons vous expliquer comment utiliser DxO FilmPack 4 pour convertir vos photos en noir et blanc de façon automatique à l’aide des rendus prédéfinis et nous vous montrerons comment personnaliser vos rendus grâce aux nombreux réglages et effets proposés.

Pour suivre ce tutoriel, vous avez besoin de :

• DxO FilmPack 4 (Edition Expert pour certains effets).
• Des photos, au format JPEG ou TIFF.
• Vous pouvez télécharger ICI notre image de démonstration également disponible dans les images fournies avec l’application (dans le dossier « Mes Images » pour Windows et « Images » pour Mac).

1- Le noir et blanc avec DxO FilmPack 4

DxO FilmPack 4 propose des outils créatifs variés pour convertir vos photos en noir et blanc.

La Panneau de rendus propose des rendus prédéfinis que vous pouvez utiliser tels quels ou comme base de travail pour un rendu personnalisé. Ils ont été créés pour vous permettre d’appliquer à vos photos numériques les rendus que vous auriez obtenus avec certaines pellicules argentiques.

Vous disposez également d’une palette de Contrôles étoffés pour créer vos propres rendus. L’onglet Réglages vous permet de travailler l’exposition, les couleurs ou encore le contraste de votre image ; nous vous présenterons en particulier le Mélangeur de canaux, puissant outil de réglage sélectif de la luminosité. L’onglet Effets vous permet d’appliquer des effets créatifs tels que le choix du grain, du vignetage ou encore de la texture.

2- Conversion noir et blanc en quelques clics

Dans cette partie nous allons vous présenter comment obtenir en un seul clic un rendu noir et blanc, grâce aux nombreux rendus prédéfinis disponibles dans l’application.

2.1 – Découvrez les rendus prédéfinis proposés

Dans le Panneau de rendus, sélectionnez l’onglet Film noir et blanc pour voir la liste des rendus disponibles.

Vous pouvez faire défiler la liste des rendus prédéfinis avec l’ascenseur horizontal ou avec la molette de la souris lorsque le pointeur est au-dessus du Panneau de rendus. Pour chaque rendu, une vignette montre l’effet du rendu sur votre photo (vous pouvez élargir la taille du Panneau de rendus pour avoir une meilleure prévisualisation du résultat).

2.2 – Choisissez votre film noir et blanc

Cliquez sur une vignette pour appliquer le rendu correspondant à votre image.

Lorsque vous choisissez le rendu d’un film noir et blanc à partir du Panneau de rendus, la photo est convertie en noir et blanc et deux effets sont appliqués : le Rendu film et le Grain argentique.

Le Rendu film est une émulation de la pellicule argentique correspondante ; il restitue ses caractéristiques. Le Grain argentiquereproduit le grain que générait cette pellicule. Ainsi, vous pouvez tester plusieurs rendus en cliquant sur différentes vignettes pour vous rendre compte des différences.

Astuce

Si vous savez quel film vous recherchez, que ce soit sa marque, son nom ou sa sensibilité, vous pouvez entrer cette information dans le champ  pour y accéder directement.

Voici quelques exemples de rendus prédéfinis que vous pouvez obtenir en un seul clic !

Note

Parmi les rendus designer, vous trouverez également des rendus prédéfinis monochromes. Outre les réglages de Rendu film et de Grain argentique, des réglages et des effets supplémentaires sont également pré-paramétrés (virage, vignetage flou créatif, cadre, etc.).

3- Conversion noir et blanc manuelle

Nous allons maintenant vous présenter comment personnaliser un rendu noir et blanc pour obtenir un résultat unique (certaines corrections ne sont disponibles que dans l’édition Expert de DxO FilmPack, comme le rendu Rollei IR™ 400 et l’accès au Mélangeur de canaux). Nous allons utiliser une nouvelle image pour cet exemple.

3.1 – Convertissez votre photo en noir et blanc

Pour convertir votre image en noir et blanc, sélectionnez Noir et Blanc sur le premier bouton de la palette des Contrôles.

Note

Nous vous déconseillons de convertir votre photo en noir et blanc en réglant le curseur Saturation de la palette Réglagesde base à -100 : cela donne de moins bons résultats que l’utilisation du bouton de contrôle, qui ajuste également le contraste selon le contenu de l’image. De plus, lorsque vous passez en mode Noir et blanc dans la palette Contrôles, vous aurez accès à des effets disponibles uniquement pour une conversion noir et blanc, comme le mélangeur de canaux par exemple.

3.2 – Choisissez votre rendu film

Dans la palette Rendu film, c’est le rendu « N&B par défaut » qui est appliqué au moment de la conversion. Vous pouvez ouvrir le menu déroulant et choisir un autre rendu.

Comme le mode « Noir et blanc » est activé, seuls les rendus de films en noir et blanc sont disponibles dans la liste. Après quelques essais, notre choix se porte sur le rendu Rollei IR™ 400, pour son fort contraste.

Note

Si vous aviez sélectionné ce rendu à partir du Panneau de rendus, alors le grain de cette pellicule serait également appliqué à l’image. Ici, nous l’avons appliqué à partir de la palette Rendu film.

3.3 – Ajoutez un grain argentique

Dans la palette Grain argentique, ouvrez le menu déroulant pour voir la liste des grains. Notez que vous pouvez appliquer le grain des films noir et blanc mais aussi de films couleur, même sur un rendu noir et blanc.

L’option Rendu film courant permet d’appliquer le grain correspondant au film dont vous avez sélectionné le rendu à l’étape précédente.

Pour notre exemple, nous choisissons le grain doux du film Agfa Ultra Color™ 100, que nous allons rendre encore plus doux en diminuant la valeur du curseur Intensité à 60.

3.4 – Ajoutez un filtre

Le rendu choisi a fait perdre certains détails dans l’image, en particulier le ciel et la partie haute de la mer. Nous allons corriger ceci en appliquant un filtre de couleur.

Notre image d’origine présentant une forte dominante rouge, nous allons donc utiliser un filtre rouge pour faire ressortir des informations dans les zones correspondantes.

Dans la palette Filtre, choisissez le filtre Rouge dans le menu déroulant.

Pour conserver un contraste important, nous allons diminuer l’effet du filtre en réglant le curseur Intensité à 60.

3.5 – Réglez les tonalités

Nous allons maintenant ajuster les tonalités de l’image : le contraste, la luminosité, etc. Les fonctions correspondantes sont regroupées dans l’onglet Réglages.

Nous allons commencer par récupérer encore plus de matière dans le ciel grâce au Mélangeur de canaux. Comparable à la palette Teinte – Saturation – Luminance disponible en couleur, cette palette permet de régler la luminosité correspondant à chaque canal de couleur disponible.

Votre photo étant convertie en noir et blanc, activez la Vue côte à côte pour voir également la version initiale en couleur ; pour cela cliquez sur le bouton  de la barre d’outils.

Note

Selon le format de votre photo, cliquez sur  pour basculer d’une vue avec les 2 images côtes à côte à une vue où les photos sont l’une au-dessus de l’autre.

Pour renforcer le contraste du ciel, nous allons diminuer la luminosité du Jaune et du Rouge : réglez respectivement les curseurs correspondants à -10 et -15.

Nous allons enfin compenser la diminution du contraste général et de la luminosité de la photo en ajustant les curseurs Contraste et Exposition de la palette Réglages de base ; positionnez respectivement les curseurs à +40 et +0,2.

Voici donc le résultat final de votre rendu noir et blanc personnalisé :

4- Pour aller plus loin : utiliser DxO FilmPack 4 avec des fichiers RAW

DxO Optics Pro 8, le logiciel de conversion RAW de DxO Labs, fournit des outils avancés pour bénéficier de la latitude offerte par le format RAW.

DxO FilmPack 4 s’intègre avantageusement dans DxO Optics Pro 8 et vous fait bénéficier de ses outils créatifs sans interrompre votre flux de travail.

Si vous souhaitez en savoir plus sur la conversion de photos en noir et blanc avec DxO Optics Pro 8, consultez notre tutoriel en cliquant sur le lien suivant.

Vous pouvez également utiliser DxO FilmPack comme plugin des logiciels Adobe® Photoshop®, Adobe® Photoshop® Elements®, Adobe® Photoshop® Lightroom® ou Apple Aperture®.

Crédits photos : Benoit Courti, Jens Schlenker