DxO PhotoLab

Correction d’objectifs sans module optique DxO

En collaboration avec Gilles Théophile

Le flux de production de DxO OpticsPro repose essentiellement sur les automatismes, avec la prise en charge du format RAW de votre boitier, et la correction automatique des défauts de vos objectifs grâce au module optique DxO correspondant. Ce dernier permet de corriger les défauts d’un objectif pris en charge par le programme. En cas d’absence de module optique pour votre matériel, apprenez à tirer profit des outils manuels de DxO OpticsPro en toute simplicité, notamment pour corriger le vignetage, l’aberration chromatique, la distorsion et pour optimiser la netteté de vos images.

1- Les corrections optiques de DxO OpticsPro

Le principe des modules optiques DxO

DxO s’efforce de prendre en charge le plus grand nombre de couples boîtier+objectif, et propose des milliers de modules optiques téléchargés, installés et mis en service automatiquement à l’ouverture des images dans DxO OpticsPro.

Pour chaque photo que vous ouvrez dans DxO OpticsPro, le logiciel reconnaît à partir des métadonnées de l’image le matériel que vous avez utilisé: le module optique DxO associé corrige alors automatiquement le vignetage, la distorsion, l’aberration chromatique, et optimise le piqué de l’objectif en renforçant la netteté et en faisant en sorte qu’elle soit homogène, c’est à dire qu’il n’y ait pas de différence de netteté entre le centre et les bords de l’image.

Le cas des objectifs non pris en charge

Que se passe-t-il si votre objectif n’est pas pris en charge et, donc, ne dispose pas d’un module optique DxO ? Dans ce cas, vous ne bénéficierez pas des corrections optiques automatiques, mais l’onglet Personnaliser dispose de tous les outils manuels nécessaires à la correction des défauts optiques.

L’absence de module optique DxO peut s’expliquer de différentes façons : soit l’objectif est trop rare, trop ancien ou introduit très récemment sur le marché, soit il n’est pas capable de transmettre certaines informations au boîtier, qui est sensé les enregistrer dans les métadonnées de l’image – les modules optiques se basent sur ces informations pour effectuer leurs corrections.

Note

L’absence de module optique DxO est indiqué par le pictogramme  , dans le coin supérieur droit de la vignette.

Astuce

Vous pouvez consulter le planning prévisionnel de sortie de modules optiques DxO, et suggérer un module optique dans le menu Modules optiques DxO de DxO OpticsPro.

Note

Vous trouverez des informations supplémentaires sur les automatismes de correction, la prise en charge des fichiers RAW et les modules optiques dans la FAQ dédiée.

2- Correction des défauts d’objectifs sans module optique DxO

Les corrections manuelles

L’onglet Personnaliser de DxO OpticsPro vous permet d’effectuer les corrections de défauts optiques suivantes :

  • Light > Vignetting
  • Geometry > Distortion
  • Detail > Chromatic Aberration and Unsharp Mask

L’ordre de correction est primordial. Par exemple, le vignetage doit être traité en premier, car il peut avoir une forte influence sur la tonalité de l’image, lorsque vous devez ajuster la luminosité de votre photo. Ensuite, tout ce qui a trait à la netteté doit être effectué à la fin.

Image avant correction, présentant une distorsion en barillet marquée (ligne d’horizon) et un fort vignetage (assombrissement des coins).

L’image après correction manuelle.

Note

Vous pouvez consulter la description des outils et des commandes en cliquant sur le point d’interrogation  situé en haut à droite de la palette concernée.

Correction du vignetage

Le vignetage se traduit par un assombrissement du bord de l’image, notamment aux grandes ouvertures. Pour le corriger :

  • Allez dans la palette Lumière > Vignetage.
  • Déplacez le curseur Intensité vers la droite pour compenser l’assombrissement des bords de l’image.
  • Vous pouvez également ajuster l’étendue de la correction avec le curseur Milieu (plus étendue vers la droite).

Lorsque le vignetage a été corrigé, vous pouvez procéder, si nécessaire, aux corrections globales de tonalité (luminosité et contraste).

Correction du vignetage d’un zoom utilisé à pleine ouverture.

Sous-palette Vignetage, dans la palette Lumière.

Correction de la distorsion

La distorsion se manifeste par une courbure des droites dans une image. Celles-ci peuvent être incurvées vers l’extérieur (distorsion en barillet) ou vers l’intérieur (distorsion en coussinet), et le phénomène est d’autant plus sensible avec les grand-angle, les zooms et, d’une manière générale, les objectifs de compacts et d’appareils hybrides pour lesquels la distorsion peut être massive. Pour corriger la distorsion :

  • Allez dans la palette Géométrie > Distorsion.
  • Le menu Correction doit être sur Manuelle.
  • Dans le menu Type, choisissez le type de correction – Barillet ou Coussinet – en fonction de la déformation visible dans l’image.
  • Effectuez la correction avec le curseur Intensité (moins vers la gauche, plus vers la droite).

Correction de la distorsion massive d’un zoom standard sur un appareil hybride. Notez également le vignetage très marqué dans l’original.

Sous-palette Distorsion, dans la palette Géométrie.

Astuce

Afficher la grille à l’aide de Ctrl+G vous permet de vérifier que vos lignes sont bien droites.

Note

Le menu Type contient une troisième option – Fisheye – pour corriger la distorsion excessive de ces objectifs, et obtenir un effet équivalent à celui d’un objectif rectilinéaire.

Correction de l’aberration chromatique

L’aberration chromatique se présente sous la forme de franges colorées sur les sujets contrastés, et elle est particulièrement visible en périphérie d’image. Les franges colorées les plus fréquemment rencontrées sont rouges et vertes (aberrations latérales), pourpres ou vertes (aberrations longitudinales) ou violettes (sujet à fort contraste).

La gestion de la correction des aberrations chromatiques est particulière : DxO OpticsPro applique en effet toujours une correction automatique pour ce défaut optique. Une correction générique basée sur l’analyse de l’image est appliquée de manière systématique. Elle est complétée par une correction basée sur les données du module optique lorsque celui-ci est disponible.

La sous-palette Aberration chromatique peut donc être utilisée pour corriger ce défaut même en l’absence de module optique, afin de prendre la main sur la correction générique appliquée sur l’image.

Note

La case à cocher  Aberration chromatique latérale est inactive lorsqu’il n’y a pas de module optique DxO disponible.

Pour corriger l’aberration chromatique :

  • Allez dans la palette Détail > Aberration chromatique.
  • Le curseur Intensité permet de moduler la correction des franges pourpres ou vertes : plus forte vers la droite, plus faible vers la gauche. Pour revenir à la correction automatique, basée sur l’analyse de l’image, cliquez sur la baguette magique, tout à droite.
  • Le curseur Taille ajuste la largeur de correction sur les franges. La baguette magique, à droite, permet de revenir à la correction automatique.
  • Le bouton à cocher Franges violettes permet d’activer des algorithmes optimisés pour traiter ce type d’aberration, qu’on trouve fréquemment dans les zones de très fort contraste, par exemple des branches d’arbre à contre-jour.

Correction de l’aberration chromatique dans une zone très contrastée, en bord d’image d’un fish-eye (vue à 100%).

Sous-palette Aberration chromatique, dans la palette Détail.

Note

Les réglages excessifs des curseurs Intensité et Taille peuvent avoir un impact sur les détails colorés de l’image.

Optimiser le piqué

Pour optimiser la netteté des images qui ne bénéficient pas d’un module optique DxO, vous pouvez vous servir de la palette Détail> Masque de netteté et, notamment, du curseur Bord qui va vous permettre de renforcer la netteté en bord d’image, là où elle est toujours plus faible, afin d’obtenir un résultat homogène sur toute la surface de l’image.

Pour cela, nous vous invitons à consulter le tutoriel Tirer le meilleur piqué de votre appareil photo avec DxO OpticsPro, paragraphe 2.

Optimisation de la netteté (détail à 100% de l’image incrustée).

Sous-palette Masque de netteté dans la palette Détail.

Note

Une fois que vous avez trouvé les bons paramètres de correction pour un objectif, vous pouvez les enregistrer en tant qu’autoréglage afin de vous en servir à nouveau sur d’autres images. Attention : les défauts optiques dépendent de l’objectif utilisé, de la focale, de l’ouverture, et parfois même de la distance de mise au point. Il peut donc être nécessaire de créer plusieurs autoréglages correspondant à ces différents paramètres. Pour plus d’informations sur les autoréglages dans DxO OpticsPro, consultez notre tutoriel.

Crédits Photos : Gilles Théophile