DxO PhotoLab

Corriger le vignetage avec DxO OpticsPro 9

En collaboration avec Gilles Theophile

Le vignetage, qui affecte tous les objectifs à des degrés divers, quelle que soit leur qualité, se traduit par un assombrissement des bords et des coins de l’image. Nous verrons, dans ce tutoriel, ce qu’est le vignetage, de quelle façon il se manifeste, comment le corriger, automatiquement ou, si votre matériel n’est pas pris en charge par un module Optique DxO, manuellement. Nous verrons également de quelle manière réintroduire du vignetage en tant qu’effet créatif ou esthétique.

Pour suivre ce tutoriel, vous avez besoin de :

  • DxO Optics Pro 9
  • Une image Raw

1- À propos du vignetage

Le vignetage

Le vignetage se traduit par un assombrissement des bords de l’image, et dépend d’un certain nombre de facteurs comme la qualité intrinsèque de l’objectif, la focale et l’ouverture utilisés.

La perte de luminosité est progressive, du centre vers le bord de l’objectif, et peut se chiffrer : en dessous de 0,3 IL (ou 1/3 de diaphragme) elle est relativement négligeable, au-dessus elle est perceptible et, au-delà de 1 IL (1 diaphragme) elle est considérée comme gênante.

Les objectifs à focale courte – grand angle, ultra grand angle – les zooms et les téléobjectifs tendent à produire plus de vignetage que les focales intermédiaires, et le phénomène est amplifié par l’utilisation de grandes ouvertures du diaphragme.

Le vignetage est particulièrement visible sur les fonds unis, comme un ciel bleu.

Autres types de vignetage

L’assombrissement des bords de l’image peut être dû à d’autres causes, qui ne sont pas directement liées à la qualité ou au type d’objectif, ou à l’ouverture. Un pare-soleil mal fixé, notamment sur un objectif grand-angle, dont le champ de vision est très large, apparaîtra dans l’image, obligeant le photographe, dans le meilleur des cas, à recadrer considérablement l’image en post-production.

L’utilisation d’un objectif inadapté provoque également un phénomène d’assombrissement, lorsque celui-ci est utilisé avec un réflex à grand capteur alors qu’il est conçu pour un capteur plus petit.

Mais le vignetage peut également être volontaire et recherché, en tant qu’effet esthétique, en général avec des outils spécifiques proposés par les logiciels de traitement d’images.

Exemple de vignetage d’origine mécanique : ici, un pare-soleil mal fixé sur l’objectif, et visible dans les coins inférieur gauche et supérieur droit. Ce type de « vignetage » ne peut être corrigé que par un recadrage sévère de l’image.

Éviter le vignetage

Pour réduire au maximum les risques de vignetage, évitez de prendre des photos à grande ouverture, notamment des sujets sur fonds unis et clairs, ou sur fond de ciel.

Si vous travaillez en mode Programme, vérifiez que l’appareil ne sélectionne pas de trop grandes valeurs d’ouverture. Surveillez le couple vitesse/diaphragme pour qu’il soit adapté au sujet : si vous faites une photo avec fond de ciel bleu et que l’appareil indique, par exemple, 1/4000e s. pour une ouverture de f/2,8, il y a de fortes chances que ces valeurs soient inadaptées au sujet photographié, et la grande ouverture provoquera non seulement du vignetage, mais la profondeur de champ sera très faible. Dans ce cas, pensez à rééquilibrer les paramètres d’exposition : dans notre exemple, fermer le diaphragme à f/8 fera baisser la vitesse à 1/250e s. À f/8, vous ne risquez pas l’apparition du vignetage.

Enfin, pour le vignetage d’origine « mécanique » :

  • Vérifiez que vous utilisez le bon pare-soleil pour votre objectif.
  • Vérifiez qu’il soit correctement installé et verrouillé (un léger décalage sera visible dans l’image).
  • Si vous utilisez des filtres, assurez-vous que ceux-ci ne soient pas pourvus d’un cerclage trop épais, notamment pour les objectifs grand angle.
  • Évitez d’empiler plusieurs filtres.

Corriger le vignetage

Fort heureusement, le vignetage d’origine optique se corrige très bien avec un logiciel comme DxO Optics Pro. La correction peut-être automatique, si un module optique DxO existe pour votre matériel, ou manuelle dans le cas contraire.

2- Corriger automatiquement le vignetage

Correction du vignetage par DxO Optics Pro

Dans DxO Optics Pro, si votre matériel photo est pris en charge par un module optique DxO, la correction du vignetage sera entièrement automatique, dès ouverture des images, au même titre que les autres défauts optiques comme la distorsion, l’aberration chromatique et le manque d’homogénéité du piqué de l’objectif.

Correction automatique du vignetage.

Vous disposez de plusieurs possibilités de vérification de la correction :

  • Visuellement, en comparant l’image avant et après correction, avec le bouton Comparer dans la barre d’outils supérieure.
  • Dans la palette Corrections Optiques, la sous-palette Vignetage est activée, et indique « Auto avec le module DxO Optics».

La sous-palette Vignetage, dans la palette Corrections optiques.

Note

Si vous souhaitez modifier la correction automatique, dans le but de conserver un peu de vignetage, notamment pour des raisons esthétiques, vous pouvez utiliser les curseurs disponibles dans la sous-palette Vignetage.

Note

La correction automatique ne peut traiter que le vignetage optique, et pas le vignetage d’origine mécanique (pare-soleil ou filtre mal installés).

Cependant, la correction automatique du vignetage par DxO Optics Pro va bien au-delà d’une simple compensation de l’assombrissement des bords de l’image :

  • Compensation d’exposition en cas d’une correction de vignetage entraînant une surexposition des bords de l’image.
  • Contrôle du risque de dérive des couleurs.
  • Contrôle du risque de montée du bruit lors de l’éclaircissement des zones sombres de l’image.

La correction de vignetage automatique de DxO tient compte de plusieurs facteurs liés à l’image, comme la compensation du risque de surexposition, de dérive des couleurs ainsi que, comme ici, le contrôle de la montée du bruit en cas d’éclaircissement de zones sombres.

Correction du vignetage par le boîtier

De plus en plus d’appareils photo sont capables de corriger directement les défauts optiques, aussi bien sur les fichiers Raw que les fichiers Jpeg.

Dans le cas des fichiers Raw, DxO Optics Pro ne tient jamais compte des corrections propres à l’appareil, et n’effectue pas non plus de correction dite « silencieuse », c’est à dire la correction optique par lecture des informations de correction inscrites par l’appareil photo dans les métadonnées de l’image.

Dans le cas des fichiers Jpeg, si vous souhaitez profiter de la qualité des corrections DxO, nous vous conseillons de désactiver la correction optique dans les menus de votre appareil photo, ce qui évitera les effets hasardeux d’une double correction (dans l’appareil puis dans DxO Optics Pro).

3- Corriger manuellement le vignetage

Si votre matériel de prise de vue n’est pas pris en charge par un module optique DxO, vous avez la possibilité d’effectuer une correction manuelle :

  • Allez dans l’onglet Personnaliser > palette Corrections Optiques > sous-palette Vignetage.
  • La sous-palette indique Correction : Manuelle.
  • Déplacez le curseur Intensité (valeur par défaut : 0) vers la droite, jusqu’à disparition des bords sombres.
  • Ajustez si besoin le rayon de la correction avec le curseur Milieu.

Correction manuelle de vignetage d’une image ne pouvant être prise en charge par un module optique DxO.

La sous-palette Vignetage en mode de correction manuelle.

Faites également attention aux corrections trop poussées qui vous feraient obtenir l’effet inverse, à savoir un éclaircissement marqué des bords et des coins de l’image.

Correction excessive du vignetage, se traduisant par un éclaircissement trop marqué des bords de l’image.

Note

Si votre matériel n’est pas pris en charge par un module optique DxO, vous avez la possibilité de faire une demande avec le formulaire disponible ici

4- Pour aller plus loin : appliquer un effet de vignetage (DxO FilmPack)

Si DxO FilmPack est installé sur votre ordinateur, tous ses outils apparaîtront automatiquement sous forme de palette, dans l’onglet Personnaliser de DxO Optics Pro.

Dans ce cas, vous pourrez créer des effets esthétiques de vignetage, par exemple pour donner un aspect « vintage » à vos photos, ou pour mettre en valeur le sujet, en dirigeant le regard de l’observateur, avec les outils suivants, que vous pouvez également combiner avec des rendus de films argentiques ou encore des rendus Designer :

  • Vignetage créatif : effet de vignetage, pouvant être décentré, et avec contrôle de l’intensité, de la position et de la gradation de la transition, ainsi que la forme, plus ou moins circulaire.
  • Vignetage créatif flou : autre variation, utilisant les mêmes outils, et permettant de créer un effet de vignetage flou dans l’image.

L’image ci-dessous, dont l’original est un fichier Raw de Canon 5D MkIII, a été traitée de la manière suivante, avec DxO Optics Pro et DxO FilmPack :

  • 1. Correction via l’autoréglage Standard.
  • 2. Redressement de l’horizon.
  • 3. Conversion noir et blanc, film Kodak T-Max 3200.
  • 4. Virage Sélénium.
  • 5. Intensité du grain poussée à 150.
  • 6. Vignetage créatif (Intensité -60, centré).
  • 7. Vignetage flou (Intensité 17, décentré vers le bas).
  • 8. Effet de texture (papier froissé).

Un effet de vignetage artistique créé avec DxO FilmPack.

L’image originale.

Crédits photos : Gilles Theophile, Olivier Lambolez