DxO ViewPoint

Corriger les perspectives complexes avec DxO ViewPoint 2

En collaboration avec Christophe Gressin

Dans ce tutoriel, nous allons vous montrer comment corriger les perspectives complexes avec DxO ViewPoint 2. Vous apprendrez à utiliser le nouvel outil de correction de perspectives à 8 points et découvrirez les astuces qui rendront votre résultat parfait avec un maximum d’efficacité.

Pour suivre ce tutoriel, vous avez besoin de :

• DxO ViewPoint 2.
• Des images au format TIFF ou JPEG.
• Vous pouvez télécharger nos images de démonstration ICI.

1- Les perspectives en photographie

La prise de vue avec un objectif de type grand angle, voire ultra grand angle, accentue d’autant plus la déformation des perspectives que l’axe de l’objectif s’éloigne de l’horizontale. Ceci est fréquent en particulier en photo d’architecture, où le peu de recul oblige à lever l’appareil vers le ciel pour englober complètement son sujet.

DxO ViewPoint 2 vous permettra de corriger ces défauts de façon très efficace, pourvu que vous preniez quelques précautions dès la prise de vue. Dans la mesure du possible, gardez votre objectif le plus horizontal possible ; une déformation moins importante sera plus facile à corriger et cela limitera le recadrage. En effet, ce type de correction entraine une perte au niveau de l’image, le logiciel étant obligé de la recadrer après traitement ; il conviendra donc d’en tenir compte dès la prise de vue et de prévoir suffisamment d’espace autour du sujet.

2- Corriger des perspectives complexes

2.1 – Sélectionnez l’outil de correction

Cette image présente l’ensemble des défauts de perspective et de difficultés de correction que l’on peut rencontrer : le plan de la photo n’est pas rigoureusement parallèle à celui de l’appareil, les lignes verticales ne sont pas parallèles, les deux pans de murs ne sont pas perpendiculaires, et beaucoup de détails vont rendre l’identification de points de repère plus difficile.

Pour corriger l’ensemble de ces défauts, nous allons utiliser l’outil de correction de perspectives à 8 points, que vous allez sélectionner en cliquant sur .

Les outils graphiques correspondants s’affichent alors sur la photo.

Selon les couleurs de l’image, il peut être plus facile de modifier les couleurs des lignes affichées, car il est important de bien les distinguer parmi les détails de l’image. Pour se faire, cliquez sur l’icône de la couleur que vous souhaitez modifier.

Vous pouvez ainsi régler la couleur de chaque couple de lignes de façon indépendante.

2.2 – Réglez la loupe

Pour positionner le plus précisément possible les points de repère de l’outil, vous disposez dans le panneau latéral droit d’une loupe dont vous pouvez régler l’affichage à 100% ou 200%.

L’affichage est centré sur le point de repère sélectionné et suit le mouvement de celui-ci lorsque vous le déplacez. Si vous décochez l’option « Limiter à la manipulation d’outils », l’affichage de la loupe suivra la position du curseur de la souris.

2.3 – Positionnez les points de repère

L’outil de correction des perspectives à 8 points est constitué de 2 couples de lignes indépendants, pour forcer les parallèles horizontales et verticales ; chaque ligne dispose de deux points de repère, vous donnant plus de latitude dans leur positionnement.

Note

Pour corriger simultanément les perspectives horizontales et verticales, vous pourrez également utiliser l’outil Rectangle(bouton ) ; celui-ci propose uniquement 4 points de repère aux intersections des lignes horizontales et verticales pour une utilisation plus rapide adaptée aux corrections de perspectives simples.

Nous allons commencer par positionner les lignes horizontales, les repères étant plus évidents à trouver. Pour cela, cliquez sur les points de repère de chacune des 2 lignes pour amener ces dernières sur des axes devant être horizontaux.

Nous choisissons sur notre photo le haut de la terrasse de toit pour positionner les points de repère de la ligne supérieure. Le positionnement à la souris pouvant ne pas être très précis, utilisez la loupe pour trouver des repères fiables dans l’image.

Sélectionnez un point de repère, ce qui a pour effet d’afficher dans la loupe la zone autour de ce point ; réglez la loupe à 200% pour distinguer les détails de l’image. Utilisez alors les flèches directionnelles de votre clavier pour placer votre premier point de repère de façon très précise.

Sélectionnez le deuxième point de repère de la ligne horizontale supérieure et procédez de la même façon.

Astuce

Vous pouvez utiliser les raccourcis clavier TAB et SHIFT+TAB pour passer d’un point de repère à un autre.

Procédez de la même façon pour positionner précisément les 2 points de repère de la ligne horizontale inférieure. Nous choisissons ici de les positionner au pied du bâtiment.

Note

Une fois la correction appliquée, l’horizon sera automatiquement redressé. Il n’est donc pas nécessaire de faire la correction d’horizon au préalable.

Nous allons procéder de la même façon pour positionner les points de repère des lignes verticales.

Ici, nous allons choisir un axe sur la façade de gauche et un axe sur la façade de droite, suffisamment éloignés pour obtenir la meilleure correction possible.

Astuce

Plus vous positionnerez les droites de manière rapprochée, plus les petits défauts de positionnement des points de repère donneront des résultats hasardeux au moment de la correction. C’est pourquoi nous vous recommandons de choisir des axes les plus éloignés possible pour optimiser la correction.

Placez les points de repère et utilisez le clavier pour ajuster la position de ces points de repère en vous aidant de la loupe.

Astuce

Lorsque vous avez placé les deux points de repère d’une ligne, vérifiez que celle-ci est bien positionnée. Pour cela, décochez l’option « Limiter à la manipulation d’outils » de la loupe et suivez la ligne avec la souris : la loupe en suivra le mouvement pour vous permettre de vérifier son alignement sur le repère choisi.

2.4 – Finalisez la correction

Une fois les points de repère en place, prévisualisez le résultat en cliquant sur le bouton  sous la photo.

Vous avez alors un aperçu de la correction appliquée ainsi que du recadrage nécessaire.

Il vous apparaitra souvent que la correction appliquée est excessive ; c’est en fait du au manque de naturel par rapport à la vision humaine d’une correction aussi « stricte » des parallèles, les fuyantes étant normales dans la nature. Pour redonner un aspect plus naturel à votre résultat, ajustez le curseur Intensité disponible dans la palette Perspective.

Réglez ici le curseur à 90.

Vous pouvez également choisir le mode de correction « Naturel » au lieu du mode par défaut « Complet ». Ainsi, l’intensité sera automatiquement réglée à 75 au lieu de 100, pour préserver une certaine perspective dans l’image.

2.5 – Réglez le format de votre image finale

DxO ViewPoint 2 propose un recadrage permettant de maximiser l’espace récupéré après correction ; si vous souhaitez que votre résultat soit dans un format standard, choisissez celui-ci dans le menu déroulant Ratio de l’image de la palette Recadrage.

Choisissez l’option « Conserver » pour revenir au format de votre image de départ, ou sélectionnez un ratio personnalisé prédéfini ou enregistré par vos soins pour un autre type de recadrage.

Dans le cas ou le format est inférieur à l’espace disponible après correction, vous pouvez déplacer le rectangle de recadrage et ainsi réajuster la composition.

Il est conseillé dans ce cas de cocher l’option « Contraindre dans l’image » pour ne pas déborder vers des parties hors champs suite à la correction appliquée.

Validez enfin votre travail en cliquant sur . Vous obtiendrez alors une image parfaitement corrigée.

Crédits photos : Olivier Lambolez