DxO FilmPack – DxO PhotoLab – DxO ViewPoint

Developing your portrait photos with DxO Photo Suite (part 2)

En collaboration avec Gilles Théophile

Après une première phase de flux de travail (décrite ici), où vous aurez appliqué les corrections de base, l’autoréglage DxO Standard et du module optique DxO, ajusté tonalité, couleurs et netteté et supprimé les petits défauts de la peau – voici venu le moment de donner un aspect plus esthétique et plus travaillé aux images à l’aide des outils créatifs disponibles dans DxO OpticsPro et DxO FilmPack.

Nous verrons comment optimiser les images avec des rendus portrait, et comment leur donner un style. Ce tutoriel, non exhaustif, a pour but de vous présenter les pistes artistiques qui s’offrent à vous dans la DxO Photo Suite.

Note

Les outils de correction DxO ViewPoint ne seront pas abordés dans ce tutoriel, mais vous retrouverez de nombreux conseils utiles dans le tutoriel Corriger la déformation de volume avec DxO ViewPoint.

Pour suivre ce tutoriel, vous avez besoin de :

  • DxO OpticsPro, édition Essential ou Elite.
  • DxO FilmPack, édition Elite (en plugin de DxO OpticsPro).
  • Une image au format RAW.

1- Les autoréglages Portrait

Si vous ne savez pas par où commencer, pourquoi ne pas essayer l’un des autoréglages Portrait de DxO OpticsPro ? Le programme est fourni avec quatre autoréglages qui pourront servir de base de travail, entre Portrait Standard, assez neutre et peu contrasté, et des rendus plus typés comme Portrait acidulé, lumineux ou high-key.

Voici comment procéder :

  • Effectuer les corrections de base (voir la première partie du tutoriel).
  • Dans DxO OpticsPro, cliquez sur Appliquer un autoréglage, en haut à droite.
  • Dans la fenêtre des autoréglages, ouvrez la section Portrait et paysage.
  • Cliquez sur l’une des vignettes pour appliquer l’autoréglage.
  • Éventuellement, ajustez les corrections à votre guise.
  • Enregistrez les modifications comme autoréglage personnalisé (plus d’informations dans notre tutoriel dédié).

Les autoréglages Portrait de DxO OpticsPro

2- Le rendu DxO Portrait

Le rendu DxO Portrait n’est pas un autoréglage. Il s’agit d’un rendu d’image optimisé pour restituer des teintes de peau plus naturelles, plus neutres et avec moins de contraste.

Pour l’appliquer à vos photos, effectuez les éventuelles corrections de base (y compris la balance des blancs), mais ne modifiez pas les couleurs, en manipulant, par exemple, les curseurs Vibrance ou Saturation.

Pour appliquer le rendu DxO Portrait :

  • Allez dans la palette Couleur.
  • Dans la sous-palette Rendu des couleurs, sélectionnez Rendus génériques dans le menu Catégorie.
  • Dans le menu Rendu, juste en-dessous, sélectionnez DxO Portrait.

Le rendu DxO Portrait adoucit le contraste, et rééquilibre les teintes chair, en leur donnant un aspect plus neutre et plus naturel.

3- Microcontraste ou Soft Focus ?

Une technique assez courante consiste à adoucir un portrait en réduisant le microcontraste, ce qui va avoir pour effet de diffuser les petits détails et, ainsi, masquer les imperfections de la peau. Pour cela, vous disposez des curseurs Microcontraste et Contraste fin, que vous pourrez aussi utiliser pour créer des portraits à haut contraste (voir partie 6).

L’outil Soft Focus, qui fait partie de DxO FilmPack, a une action plus radicale puisqu’il va appliquer un effet de flou esthétique à la globalité de l’image.

L’effet et l’usage des deux outils est complètement différent, comme nous allons le voir dans la suite de ce tutoriel.

Note

L’outil Soft Focus est disponible dans DxO FilmPack édition Elite, et apparaît également dans DxO OpticsPro, si les deux logiciels sont installés.

Portrait original, agrandi à 100%, rendu DxO Portrait.

Microcontraste

Le curseur Microcontraste, dans la sous-palette Contraste permet de renforcer les petits détails et, poussé dans les valeurs négatives, les diffuser, ce qui permet d’adoucir le rendu du portrait.

On l’utilisera dans les cas suivants :

  • À faible dose, dans des portraits de type « corporate », par exemple, qu’on destine à une page Web.
  • À plus forte dose, pour créer des portraits éthérés.

Portrait nettoyé et adouci avec le curseur Microcontraste réglé sur valeurs négatives.

Si DxO FilmPack édition Elite est installé, vous pouvez également utiliser le curseur Contraste fin, qui s’applique à des détails moins fins.

Portrait nettoyé et adouci avec le curseur Contraste fin réglé sur des valeurs négatives.

L’effet de lissage sur l’image ci-dessus est moins marqué, mais n’entraîne pas de dérive de style « poupée de cire ».

Note

L’adoucissement de la peau avec les outils cités ici ne peuvent prétendre à se substituer à de la retouche beauté, qui se pratique à l’aide de techniques spéciales utilisées dans des programmes comme Adobe Photoshop.

Soft Focus

L’outil Soft Focus, dans la palette DxO FilmPack, sous-palette Flou, a un effet complètement différent : il va recouvrir l’image d’un voile flou plus ou moins marqué, qui rappelle les techniques utilisées en photographie argentique : buée ou vaseline sur la lentille frontale, ou ajout d’un bas tendu devant l’objectif.

Le curseur Intensité permet d’ajuster le niveau de flou, tandis que le curseur Diffusion va réduire ou amplifier l’effet de diffusion des petits détails.

Portrait avant et après adoucissement à l’aide du Soft Focus.

4- Vignetage créatif et Vignetage flou

Ces deux outils permettent d’ajouter un effet en périphérie d’image, pour mettre le sujet en valeur. Ils sont proposés par DxO FilmPack édition Elite et vous les retrouverez donc aussi dans la palette DxO FilmPack de DxO OpticsPro.

Vignetage créatif

Le vignetage créatif permet d’assombrir ou éclaircir le pourtour de l’image, et il est possible d’en décentrer l’effet. Néanmoins, l’effet de vignetage est une réminiscence de défauts de l’objectif et, par conséquent, le décentrement sied mieux au vignetage flou (voir paragraphe suivant).

Les différents curseurs sont :

  • Intensité : appliquer l’effet de vignetage, sombre vers la gauche, plus clair vers la droite.
  • Milieu : permet de régler l’étendue de l’effet, entre le centre et les bords.
  • Transition : permet de durcir ou d’adoucir la transition entre l’effet et le reste de l’image.
  • Arrondi : règle la forme de l’effet (rectangulaire vers la gauche, arrondi vers la droite).

Le bouton Placer le centre place une pastille qu’on pourra déplacer dans l’image, pour décentrer l’effet (non utilisé dans cet exemple).

Effet de vignetage clair appliqué avec des réglages différents pour chaque curseur.

Vignetage flou

Le Vignetage flou, comme son nom l’indique, permet d’appliquer un effet de flou en périphérie d’image. On s’en servira, par exemple, pour focaliser l’attention de l’observateur sur les yeux ou toute autre partie d’un modèle.

Les curseurs fonctionnent comme ceux du Vignetage créatif et là, on pourra utiliser judicieusement l’outil Placer le centre, pour décentrer l’effet en fonction du contenu de l’image. Le curseur Diffusion, quant à lui, permet d’accentuer l’effet de flou en jouant sur la diffusion des détails de l’image.

Effet de vignetage flou. La pastille Placer le centre, visible à gauche, peut être déplacée dans l’image pour décentrer l’effet.

5- Noir et blanc

DxO OpticsPro et DxO FilmPack vous proposent un grand nombre d’outils de conversion noir et blanc, que vous retrouverez en détail dans plusieurs tutoriels de la DxO Academy.

Bien entendu, vous pouvez commencer par les autoréglages Noir et blanc, qui donnent d’excellents résultats et constituent une bonne base de travail. Si vous souhaitez aller plus loin, vous trouverez des rendus monochromes dans la palette Couleur :

  • Soit dans Rendu des couleurs > Catégorie > Film noir et blanc.
  • Soit dans Style – Virage (Virage simple > Style > Noir et blanc.

Si DxO FilmPack est installé en plugin de DxO OpticsPro, vous n’aurez que l’embarras du choix, entre les rendus simulant un grand nombre de films argentiques, ou le Mélangeur de canaux qui vous permettra de personnaliser votre rendu noir et blanc.

Autoréglage noir et blanc Portrait masculin.

Deux rendus totalement différents, obtenus en un clic de souris : application du film Kodak T-Max 400 à gauche, et Ilford HP5 Plus 400 à droite.

6- Portrait à haut contraste

Actuellement, la mode est aux portraits à haut contraste, qui convient plus particulièrement aux visages masculins ou aux visages marqués par le temps. Ces portraits sont à la fois fortement désaturés (les couleurs de la peau et des cheveux sont pratiquement éliminées) et contrastés (les détails du visage sont amplifiés).

Les portraits à haut contraste sont très en vogue dans les médias. Ils donnent beaucoup de caractère aux visages.

Pour obtenir l’effet ci-dessus, suivez ces étapes :

  • Effectuez les corrections de base si nécessaire (balance des blancs, tonalité, etc.).
  • Dans la palette Outils essentiels > Accentuation des couleurs, réduisez fortement le curseur Vibrance (au-delà de -50, jusqu’à -80).
  • Passez dans la sous-palette Contraste et augmentez fortement le curseur Microcontraste ou, s’il est disponible, le curseur Contraste fin.
  • Si nécessaire, ajustez la luminosité avec le curseur Tons moyens, dans la sous-palette Tonalité sélective.

En conclusion

Ce tutoriel en deux parties vous donne un aperçu des très nombreuses possibilités offertes par DxO OpticsPro et DxO FilmPack, qu’ils soient utilisés séparément ou ensemble.

N’hésitez pas à faire des essais, à rechercher votre propre style. Osez les réglages poussés, mais sachez également modérer les corrections en fonction du sujet photographié.

Pour conclure, voici encore quelques conseils pratiques :

  • Travaillez sur des fichiers Raw pour profiter d’une latitude de correction étendue.
  • Usez et abusez des copies virtuelles pour créer de multiples versions de vos portraits.
  • Malgré la grande liberté permise par les outils de correction, apprenez également à respecter et à faire transparaître la personnalité de vos modèles.
  • N’hésitez pas à montrer et partager votre travail, pour trouver de nouveaux modèles.

Crédit Photo : Julien Cinquin, Sophie Cornillet-Jeannin