DxO PhotoLab

Développer ses photos de rue avec DxO OpticsPro 10

En collaboration avec Christophe Gressin

Dans ce tutoriel, nous vous expliquerons comment développer vos photos de rue en noir et blanc ou en couleurs. Vous apprendrez à corriger l’exposition, ajuster les contrastes selon le rendu que vous souhaitez obtenir et régler les couleurs pour rendre vos photos plus éclatantes.

Pour suivre ce tutoriel, vous avez besoin de :

  • DxO OpticsPro 10, édition Essential ou Elite.
  • Des photos, de préférence au format RAW

1- La photo de rue

La photo de rue est une discipline où il faut être à la fois discret, attentif et prêt à déclencher. Les situations sont parfois fugaces et se reproduisent rarement.

On trouve généralement deux grands types de photos de rue : les photos d’ambiance et les photos de personnes ; les premières nécessitent le plus souvent l’emploi d’une focale courte (50 mm ou moins), les secondes un petit téléobjectif, même si elles peuvent également être faites au grand angle.

L’une des conditions pour déclencher rapidement est d’avoir des réglages prédéterminés ; on travaillera donc de préférence en mode M (manuel), avec des réglages tenant compte des conditions de lumière et qui permettent de s’assurer d’un bon résultat « du premier coup », en particulier en termes de mise au point et de profondeur de champ. Pour débuter, le plus simple est donc d’utiliser un objectif de type 35 mm ou 50 mm, une ouverture pas trop importante et une mise au point correspondant à la distance du sujet (idéalement l’hyperfocale pour avoir le maximum de profondeur de champ).

C’est parfois plus compliqué pour les photos de personnes où il n’est pas évident de régler à l’avance la mise au point et où l’on peut vouloir une profondeur de champ plus courte : il faudra donc un peu d’expérience pour agir vite, dès que la scène correspond à ce que l’on souhaite.

En termes d’approche, vous pouvez choisir d’être discret, en particulier si vous préférez les photos d’ambiance ; dans ce cas, les objectifs à courte focale fixe (35 mm ou 50 mm) seront vos meilleurs alliés. Mais n’hésitez pas à aller au contact des gens, vous ferez le plus souvent des rencontres étonnantes et pourrez photographier les personnes rencontrées assez facilement, et pourquoi pas même obtenir des autorisations de diffusion / commercialisation en échange d’un exemplaire de vos images.

2- Développer ses photos de rue en couleurs

Etape 1 : Appliquez les corrections de base

En ouvrant votre photo dans DxO OpticsPro, les réglages par défaut de l’autoréglage DxO Standard s’appliquent à votre image pour apporter des réglages automatiques de correction, en particulier ceux liées au module optique correspondant au couple boitier / objectif utilisé.

Etape 2 : Recadrez la photo

Parfois, le cadrage de la prise de vue ne correspond pas à ce que vous souhaitez, ne serait-ce que parce qu’il a fallu déclencher rapidement pour ne pas manquer l’instantané que vous souhaitiez capter.

Pour cela, activez l’outil Recadrage en cliquant sur le bouton  de la barre d’outils. Sous la fenêtre, vous pouvez choisir les paramètres de recadrage, en particulier le format dans le menu déroulant Ratio de l’image.

Recadrez alors votre image en fonction du résultat que vous souhaitez obtenir.

Ici, nous allons supprimer la porte sur la droite ainsi que son contour : une fois l’outil recadrage activé, cliquez sur la poignée au milieu du bord droit et, en maintenant le clic de souris, tirez ce bord vers la gauche puis déplacez l’ensemble vers le haut pour ne pas couper les fenêtres.

Validez en cliquant sur le bouton Fermer, sous la photo.

Astuce

Pour plus d’informations sur le recadrage, vous pouvez consulter le tutoriel détaillant le fonctionnement de cet outil ici

Etape 3 : Ajustez l’exposition et le contraste

L’exposition est ajustée de façon conjointe entre les outils Compensation de l’exposition, qui a un impact global sur l’image, et DxO Smart Lighting qui analyse l’image pour corriger les hautes et/ou les basses lumières.

Sur cette image, on remarquera en regardant l’histogramme que les parties de la photo à l’intérieur des fenêtres sont bouchées (ce qui est confirmé en mettant ces zones en évidence via le bouton  correspondant).

Dans ce cas, inutile de chercher à récupérer de l’information : cela n’apporterait rien à la photo et risquerait au contraire de nuire au contraste global de la photo.

Nous n’allons donc pas modifier l’exposition globale mais agir sur la tonalité sélective, ici en réglant le point blanc et profiter de l’espace disponible au-delà de la partie droite de l’histogramme.

Réglez le curseur des Hautes lumières sur +85.

La palette Contraste comporte trois outils : le Contraste qui a un impact global, le Microcontraste qui va agir sur les détails de l’image en renforçant les « transitions » entre pixels de couleurs et de tonalités différentes, et le Contraste fin qui donne un effet plus doux que Micro-contraste en révélant les détails de taille moyenne

Ici, donnez du tonus à l’image en réglant le contraste sur 40 et le microcontraste sur 30.

Note

Nous n’avons pas choisi d’utiliser le Contraste fin dans ce tutoriel car ce réglage n’est disponible que si vous avez également installé le plugin FilmPack 5. Cela réglage agit sur les détails moyens et permet d’accentuer les détails de l’image en limitant les effets potentiellement négatifs sur les visages

Etape 4 : Réglez les couleurs

Deux palettes outils vous permettent de corriger, si nécessaire, les couleurs de vos photos.

La palette Accentuation des couleurs regroupe les outils Saturation et Vibrance, qui agissent sur l’ensemble de l’image ; la vibrance agit de façon plus progressive, en favorisant d’abord les couleurs les plus froides.

Dans notre exemple où les couleurs sont variées et majoritairement chaudes, la vibrance n’aura d’impact principalement que sur la bâche bleue ; réglez donc simplement la Saturation sur +40.

Le second outil permet des ajustements plus fins, agissant sur des canaux de couleurs : il s’agit de l’outil TSL (pour Teinte – Saturation – Luminance).

Dans notre exemple, pour donner un peu d’éclat à l’ensemble, sélectionnez le canal Jaunes. La teinte n’a pas besoin d’être modifiée, réglez la Saturation sur +45.

Pour finaliser notre photo, atténuons la couleur de la bâche bleue qui attire le regard ; pour cela, vous allez sélectionner le canal Bleus, et régler la Saturation sur -80 et la Luminance sur +85.

Attention, toutes les zones de la photo ayant les mêmes couleurs sont modifiées de la même façon : à manipuler donc avec une certaine précaution.

Par ailleurs, les couleurs ne sont jamais pures : il faut parfois combiner plusieurs canaux de couleur pour modifier certaines zones.

Astuce

Lorsque vous combinez les réglages de plusieurs canaux de couleur, vous pouvez à tout moment les réinitialiser tous ensemble en cliquant sur le bouton  à côté du menu déroulant du choix du canal de couleur.

3- Convertir ses photos de rue en noir et blanc

Etape 1 : Convertissez votre photo en noir et blanc

Lorsque vous ouvrez votre image originale dans DxO OpticsPro, l’autoréglage DxO Standard s’applique par défaut, à moins que vous n’ayez modifié ce paramètre dans les Préférences du logiciel.

Dans notre exemple, nous souhaitons convertir notre photo en noir et blanc, nous allons donc nous baser sur un autoréglage spécifique.

Pour cela, cliquez sur le bouton Autoréglages  (en haut à droite de l’écran) et allez dans la catégorie 2 – Noir & Blanc ; des vignettes vous donneront un aperçu du rendu une fois chaque autoréglage appliqué à votre image.

Nous choisirons ici le rendu le plus dense : sélectionnez 2 – N&B – Dense.

Etape 2 : Recomposez votre image

Là encore, il est nécessaire de recadrer la photo ; nous allons ici supprimer la grille sur le côté gauche ainsi que le contour d’une porte que l’on devine sur la droite. Pour cela, activez la fonction de recadrage comme décrit précédemment puis cliquez sur le coin supérieur gauche de l’image et réduisez les dimensions en tirant la poignée vers l’intérieur de l’image jusqu’à obtenir le cadrage voulu ; procédez de même à partir du coin inférieur droit puis, si nécessaire, repositionnez légèrement le cadre autour de ce que vous souhaitez obtenir (ici par exemple pour donner un peu plus d’espace au-dessus du panneau « Office de Tourisme »).

Validez en cliquant sur le bouton Fermer, sous la photo.

Etape 3 : Réglez la tonalité

La conversion en Noir & Blanc peut nécessiter un ajustement des tonalités, selon la dynamique de votre image de départ. Pour cela, on utilisera l’outil de Tonalité sélective qui permet un réglage fin de la luminosité par tonalité.

Chacune des zones de tonalité correspond à une zone dans l’Histogramme, de la droite vers la gauche lorsque l’on balaye des curseurs de Tonalité sélective :

  • Les Hautes lumières permettent un réglage de tonalité des zones les plus claires, en particulier de travailler sur la récupération des zones « brûlées » et le réglage du « point blanc »
  • Le curseur des Tons moyens agit sur les zones claires
  • Le réglage des Ombres intervient sur les teintes sombres
  • Le curseur des Noirs permet de régler le « point noir » et d’ajuster les tonalités des zones les plus sombres, en particulier celles qui seraient « bouchées »

Pour identifier quelles tonalités corriger et la marge de manœuvre dont on dispose, il faut se référer à l’histogramme : il indique entre autres la répartition des tonalités de l’image et va nous aider à les ajuster.

Commençons donc ici par régler le point blanc, puisqu’il y a de l’espace entre la courbe de l’histogramme et l’extrémité des valeurs possibles. Pour cela, réglez les Hautes Lumières sur +30.

Le point noir est bien réglé, on peut néanmoins renforcer le contraste et réglant les Noirs sur -10 ; on donnera un peu de luminosité à l’ensemble avec le curseur des Tons moyens réglé sur +15.

Etape 4 : Ajustez le contraste et la texture

La palette Contraste vous permettra d’ajuster à la fois le contraste global de l’image via le curseur Contraste, mais également la finesse des détails et sa texture à l’aide de l’outil Microcontraste.

Dans notre exemple, le contraste est optimal, réglé sur +50 via l’autoréglage initialement choisi. Le Microcontraste peut être encore renforcé pour donner plus de matière à la pierre ; l’éloignement des personnes ne fait pas trop craindre une détérioration du rendu comme ce serait le cas sur un portrait et le noir et blanc permet une accentuation plus importante.

Réglez donc le curseur du Microcontraste sur 50.

Crédits photos : Christophe Gressin, Hector Martinez