DxO FilmPack – DxO PhotoLab – DxO ViewPoint

Donner un nouveau souffle à vos images à l’aide de DxO Photo Suite

par Andrea Bagnasco, Image Master DxO

Pour suivre ce flux de travail, vous avez besoin de :

  • DxO OpticsPro 10
  • Plug-in DxO ViewPoint 2 et DxO FilmPack 5

Les portraits de mariage que je réalise sont pour mes clients plus que de simples clichés photographiques. Elles deviennent des objets familiaux et sont souvent imprimées en grand format pour occuper une place de choix dans leur maison et ainsi être admirées pendant de longues années. Pour cette raison, et même si mon style de prise de vue est essentiellement documentaire, j’ai perfectionné mon métier au fil du temps.

A travers ces portraits dont l’importance est avant tout d’ordre émotionnel, j’ai le souci de réaliser pour mes clients de belles images. Un mariage est tout sauf une séance photo tranquille et planifiée. Je dois travailler sous toutes les conditions de lumière, par tous les temps, dans de nombreux lieux et avec très peu de temps et de matériel. C’est là où la grande flexibilité offerte par un logiciel de traitement d’images très poussé tel que DxO OpticsPro est primordiale car elle me permet d’améliorer au maximum mes images et de les transformer en véritables œuvres d’art.

Image finale traitée

Pour traiter cette image, j’ai utilisé le plug-in DxO ViewPoint en y appliquant notamment la correction de Perspective et en plaçant le curseur sur 75. L’image a été prise avec le zoom Canon EF 16-35 mm f/2.8L II USM, réglé à 16 mm, avec l’appareil au niveau des yeux. Bien qu’une grande partie de l’image soit occupée par un beau ciel d’été, elle comporte une géométrie altérée et l’outil de correction Perspective a été utilisé pour corriger les lignes verticales et donner un rendu plus naturel.

Image avant / après application de la correction de perspective DxO ViewPoint

La correction de perspective a quelque peu rogné l’image. J’ai utilisé, par la suite, l’outil de recadrage qui me permet de recomposer l’image selon mes goûts.

Image après recadrage

Les corrections optiques sont fondamentales, surtout lorsque l’objectif utilisé n’est pas reconnu pour son piqué, lorsque l’image contient de nombreux détails et qu’elle a de grandes chances d’être imprimée en grand format. Dans le cas précis de cette image : DxO Optics Pro a réalisé un excellent travail de correction des défauts optiques et donne l’impression que l’image a été prise avec un objectif optiquement parfait, sans distorsion, sans vignetage et avec un excellent piqué.

Les corrections automatiques du module DxO Optics sont directement appliquées lors de l’ouverture de l’image, mais je les mentionne maintenant, dans la description de ce flux de travail, car j’utilise d’abord l’outil Perspective et l’outil Recadrage de DxO ViewPoint dans mon travail de post production. L’outil Netteté de l’optique de l’objectif est impressionnant lorsque l’image est agrandie à 100 %. Cela est très pratique lorsque l’on traite des images pour des tirages grand format.

Image avant / après l’application de la correction Netteté de l’optique

Image avant / après la mise en œuvre des corrections optiques automatiques

J’ai utilisé ensuite l’outil DxO ClearView, qui est l’outil idéal pour améliorer le contraste et le piqué d’une photographie de paysage. Le curseur est très pratique pour obtenir une image agréable à regarder, mais toujours dans les frontières d’un rendu dramatique ou « naturel » sans en faire une image trop trafiquée ou en HDR. J’ai laissé le réglage Intensité de la correction tel quel (à 50).

Image avant / après traitement avec DxO ClearView

La correction DxO ClearView a fait apparaître une poussière. J’ai donc utilisé l’outil Poussières qui permet de se débarrasser en quelques clics de toute saleté sur le capteur ou l’objectif.

Image avant / après l’utilisation de l’outil Poussières

À ce stade, j’aime travailler un peu avec les courbes de couleur et le rendu global pour obtenir un rendu spécifique. Ici, j’ai décidé d’utiliser les rendus couleur de DxO FilmPack et j’ai choisi d’appliquer le rendu Fuji Sensia 100, car il ne s’écarte pas trop des couleurs d’origine et reste fidèle à l’ambiance générale de la scène tout en l’améliorant.

Image avant / après l’application du rendu et du grain et du grain Fuji Sensia 100 DxO FilmPack

Ajouter du grain est également une bonne option à ce stade, en particulier pour améliorer la qualité de l’image imprimée. Ici, j’ai appliqué le grain correspondant au profil de couleur utilisé (Fuji Sensia 100) à l’aide de la palette dédiée.

Pour ajuster avec précision la couleur, j’ai utilisé la palette Balance des blancs RAW et j’ai réglé la température à 7000 K. J’ai ensuite ajusté la teinte, en la déplaçant très légèrement vers le magenta afin d’accentuer le jaune du champ et des bottes de foin.

Image avant / après le réglage de température et de teinte

Pour résumer ce flux de travail, je dirais que, en quelques étapes simples et grâce aux outils de traitement de DxO OpticsPro, DxO ViewPoint et DxO FilmPack, j’ai pu améliorer ce beau portrait de couple et révéler ainsi, très facilement, l’émotion de ce moment si particulier.

Image avant / après traitement avec les outils DxO OpticsPro et DxO FilmPack

Découvrez toute l’étendue des possibilités offertes par la suite DxO en téléchargeant les versions d’essai gratuites de DxO OpticsPro 10DxO FilmPack 5 et DxO ViewPoint 2.

Pour aller encore plus loin dans la découverte de nos produits, rendez-vous sur la DxO Academy où vous attendent de nombreux tutoriels, guides utilisateurs, webinaires enregistrés et présentations vidéo.

Crédits photos : Andrea Bagnasco