DxO PhotoLab

Le DxO Smart Lighting DxO OpticsPro 10 en pratique

En collaboration avec Christophe Gressin

Dans ce tutoriel, nous allons vous présenter en détails le fonctionnement de l’outil DxO Smart Lighting. Nous vous donnerons quelques conseils pour la prise de vue de scènes à grande plage dynamique puis nous vous expliquerons comment développer et optimiser votre image à l’aide de cet outil.

Pour suivre ce tutoriel, vous avez besoin de :

  • DxO OpticsPro 10 Edition Essential ou Elite.
  • Des photos au format RAW

1- DxO Smart Lighting : exposition et dynamique

Qu’est-ce que la dynamique d’une scène ?

On appelle « dynamique » l’écart entre les zones les plus claires et les plus sombre de la scène que l’on souhaite photographier.

Nos capteurs numériques, s’ils ont fait d’énormes progrès (jusqu’à plus de 14 IL – indice de lumination – pour un Nikon D810) peuvent cependant ne pas être capables de retranscrire l’ensemble des tonalités des scènes les plus dynamiques, par exemple lors de prises de vue en contre-jour.

Il conviendra donc de choisir un compromis pour les paramètres d’exposition, qui devront tenir compte des capacités du capteur ainsi que du potentiel de votre logiciel de développement, qui pourra vous aider à optimiser votre résultat.

L’exposition des scènes difficiles

Lorsque la scène dépasse la dynamique de votre appareil, vous aurez à la prise de vue des zones « bouchées » (trop sombres, avec perte de détails) et/ou des zones « brûlées » (trop claires) ; il conviendra donc de faire un choix judicieux pour vous donner les meilleures chances d’obtenir un bon résultat.

Il est conseillé dans ce cas de privilégier l’exposition des zones les plus sombres et de traiter les hautes lumières au moment du développement ; en effet, un capteur numérique enregistre plus d’informations dans les zones claires, vous laissant ainsi plus de latitude pour obtenir un bon rendu en récupérant de l’information dans ces parties de l’image. Cela s’applique à l’enregistrement au format RAW, le JPEG ne permettant pas de réaliser correctement ce type de correction. Pour cela, vous pouvez soit utiliser la mesure matricielle (Nikon) ou évaluative (Canon), puis appliquer une compensation en fonction de la scène (à doser en réalisant plusieurs essais), soit travailler en mesure spot en faisant la mesure sur une zone gris neutre de la scène ; le mode manuel est vivement recommandé pour ce type de prise de vue.

L’outil DxO Smart Lighting

L’outil DxO Smart Lighting est un outil exclusif développé par DxO qui analyse l’image pour identifier les zones les plus sombres et les zones les plus claires et récupérer les informations dans les parties correspondantes (comme peuvent le faire, dans une certaine mesure, comparé au D-Lighting de Nikon ou DRO (Dynamic Range Optimizer) de Sony.

Avec différents niveaux d’application (Léger, Moyen, Fort) permettant de doser l’intensité de la correction pour un rendu plus ou moins réaliste, le DxO Smart Lighting vous sera d’une aide précieuse dans le développement d’images de scènes à forte dynamique, en complément des précautions décrites précédemment.

Note

Les outils Tonalité sélective ou Courbe des tons permettent également de régler finement les tonalités de l’image pour travailler les hautes et basses lumières ; en pratique, vous obtiendrez un meilleur rendu beaucoup plus rapidement en utilisant l’outil DxO Smart Lighting.

2- Récupérer les hautes et basses lumières avec DxO OpticsPro 10

2.1 – Analysez la dynamique de votre photo

A moins d’avoir modifié les préférences d’application de la correction, DxO OpticsPro 10 applique par défaut, à l’ouverture d’une photo, l’autoréglage « DxO Standard » ; celui-ci applique automatiquement un ensemble de corrections adaptées à votre image.

Les zones les plus claires et les plus sombres sont particulièrement visibles ; vous pouvez également vous aider de l’histogramme pour avoir un aperçu de l’ampleur de ces zones.

Les boutons permettant de visualiser les zones bouchées et brûlées sur la photo (boutons  sous l’histogramme) vous donneront également des informations intéressantes.

2.2 – Appliquez l’outil DxO Smart Lighting

L’outil DxO Smart Lighting est en fait appliqué par défaut avec les corrections de l’autoréglage « DxO Standard » comme en atteste l’indicateur  à côté du titre de la palette.

Si vous utilisez un autre autoréglage qui n’applique pas cet outil, vous pouvez l’activer en cliquant simplement sur l’indicateur .

Par défaut, c’est le mode Léger qui est appliqué ; vous avez accès aux différents modes de l’outil en ouvrant le menu déroulant.

Note

Le mode Léger est appliqué par défaut pour conserver au maximum l’effet recherché à la prise de vue et ne pas dénaturer votre image.

Les trois modes Léger, Moyen et Fort sont différents niveaux d’intensité de l’application de l’outil ; le mode Personnalisé est automatiquement sélectionné lorsque vous modifiez l’Intensité avec le curseur correspondant de la palette.

Enfin, les modes DxO OpticsPro 9 et DxO OpticsPro 7 sont des modes de compatibilité : si vous avez développé des photos avec ces anciennes versions du logiciel, à leur ouverture dans DxO OpticsPro 10 le logiciel appliquera automatiquement le mode de compatibilité correspondant à la version et conservera le niveau de réglage que vous aviez appliqué.

2.3 – Ajustez le réglage de l’outil

Selon votre photo, le mode Léger de l’outil DxO Smart Lighting peut ne pas être suffisant ; n’hésitez pas à augmenter progressivement l’intensité en choisissant les autres modes.

DxO Smart Lighting Moyen

Rendu de l’application de correction DxO Smart Lighting Moyen

DxO Smart Lighting Fort

Rendu de l’application de correction DxO Smartlighting Fort

Comme vous le constatez, les zones les plus sombres sont progressivement éclaircies.

Note

L’un des effets de cet outil peut être une perte de contraste si l’intensité est trop forte par rapport à la dynamique de l’image ; soyez donc vigilant et augmentez progressivement la valeur. Le cas échant, vous pouvez également corriger en ajustant ce Contraste dans la palette correspondante.

Vous pouvez également utiliser le curseur Intensité pour aller au-delà de ces réglages prédéfinis ou pour choisir un réglage intermédiaire.

Positionnez par exemple le curseur sur 60 :

Note

La valeur du curseur Intensité est automatiquement modifiée lorsque vous changez de mode. Vous pouvez partir de n’importe lequel de ces modes puis « prendre la main » en déplaçant manuellement le curseur jusqu’à obtenir le résultat escompté.

Remarque 

Les valeurs d’intensité du DxO Smart Lighting de 0 à 75 correspondent aux valeurs extrêmes de l’algorithme et vous pouvez trouver peu de différence entre ces deux valeurs ; cela signifie que l’analyse de l’image révèle peu de besoin de correction.

Il vous est cependant possible de pousser l’intensité jusqu’à 100 : cela vous permet d’aller au-delà de ce que « préconise » l’outil et aura un impact fort sur le rendu de votre image. Cette plage de valeurs vous permet d’aller plus loin que ce que vous propose l’algorithme mais est à utiliser avec précaution.

2.4 – Appliquer la correction à un ensemble de photos

L’outil DxO Smart Lighting convient parfaitement pour des traitements par lot de photos du fait de l’algorithme d’analyse des photos. Il est d’ailleurs systématiquement appliqué lorsque vous ouvrez une photo dans DxO OpticsPro, étant intégré à l’autoréglage DxO Standard.

Si vous pensez nécessaire d’appliquer un niveau d’intensité différent (Moyen, Fort ou Personnalisé), vous pouvez créer un autoréglage spécifique avec l’intensité voulue pour l’appliquer à l’ensemble des photos de votre série.

Astuce

A partir d’une première photo d’une série, vous pouvez également Copier les réglages de correction (via le menu contextuel ou grâce au raccourci clavier CTRL + SHIFT + C) puis sélectionner l’ensemble des photos du film fixe pour Coller les réglages de correction (via le menu contextuel ou grâce au raccourci clavier CTRL + SHIFT + V)

3- Pour aller plus loin : reprendre les réglages réalisés avec une version antérieure de DxO OpticsPro

Dans les versions précédentes d’OpticsPro, l’outil DxO Smart Lighting fonctionnait de concert avec la Compensation de l’exposition ; ce n’est plus le cas avec DxO OpticsPro 10 où l’algorithme du DxO Smart Lighting a été revu ; de ce fait, la Compensation de l’exposition est désactivée par défaut.

Lorsqu’une photo a été initialement développée avec une version précédente, et quelle que soit la valeur de l’intensité du réglage de l’outil DxO Smart Lighting, DxO OpticsPro 10 lui attribue la valeur de compatibilité correspondante.

Lorsque vous modifiez la valeur du DxO Smart Lighting pour choisir un mode v10, la compensation d’exposition Smartappliquera systématiquement la valeur 0 pour vous éviter d’avoir à désactiver cette correction.

Vous pouvez bien évidemment par la suite régler la Compensation de l’exposition pour obtenir le rendu que vous recherchez.

Crédits Photos : Jean-François Vibert