DxO PhotoLab

Maîtriser la saturation des couleurs avec DxO OpticsPro 9

En collaboration avec Gilles Théophile

DxO Optics Pro 9 propose un grand nombre d’outils de correction des couleurs. Il est par exemple possible d’ajuster les teintes à l’aide de l’outil TSL (Teinte Saturation Luminance), ou encore grâce à la courbe des tons. Dans ce tutoriel, nous nous concentrerons sur les corrections de Saturation et de Vibrance. Ces dernières corrections présentent des différences fondamentales que nous démontrerons ici. Nous aborderons aussi la Protection des couleurs saturées, une exclusivité du logiciel, qui permet de conserver les textures et d’éviter toute perte d’informations

La sous-palette Outils essentiels

La sous-palette Accentuation des couleurs est située dans la palette Outils essentiels de l’onglet Personnaliser.

Cette sous-palette est constituée de deux curseurs – Vibrance et Saturation – qui vous permettront de redonner plus de dynamisme aux couleurs de vos photos. Ces deux corrections fonctionnent de manière différente, comme vous pourrez le lire dans ce tutoriel.

Pour suivre ce tutoriel, vous avez besoin de :

  • DxO Optics Pro, édition Standard ou Elite en fonction de votre boîtier.
  • Une image, de préférence au format RAW.
  • Vous pouvez télécharger nos images de démonstration ICI.

1- Quelle correction choisir entre la Vibrance et la Saturation ?

Les curseurs Vibrance et Saturation n’agissent pas de la même façon sur les couleurs. Selon l’image à corriger, vous pouvez choisir l’une ou l’autre des corrections, ou même combiner les deux.

La Vibrance permet de rehausser l’ensemble des teintes, en mettant l’accent sur le bleu. Cette correction est donc particulièrement adaptée aux photos cadrant un ciel bleu ou la mer par exemple.

La Saturation, elle, agit globalement sur l’image. Toutes les couleurs de l’image vont donc être rehaussées, mais de manière plus subtile.

Sur l’image suivante, on constate l’effet des deux corrections. A gauche, l’image d’origine manque de force. Au milieu, nous avons appliqué une correction de Vibrance à 100. L’image est tout de suite bien plus dynamique, avec un bleu plus intense et plus vif. Enfin à droite, l’image a été corrigée avec une Saturation réglée à 100, ce qui a renforcé aussi bien le vert, que le rouge, que le bleu.

Nous vous conseillons donc de privilégier la correction de Vibrance pour vos images comportant une partie du ciel ou de la mer, et de choisir la Saturation dans le cas où vous souhaiteriez relever de manière homogène les couleurs d’une image.

2- Comment renforcer ou diminuer la saturation globale d’une image ?

Note

Avant de corriger les couleurs, quel que soit l’outil utilisé, nous vous recommandons de procéder au réglage de la balance des blancs afin de retrouver des valeurs neutres dans les blancs et les gris. Vous pouvez consulter notre tutoriel sur la balance des blancs dans DxO Optics Pro.

Le fonctionnement du curseur Saturation est très simple à comprendre : il va permettre, en le déplaçant vers la droite, de renforcer la saturation de la totalité des couleurs présentes dans l’image. Le réglage par défaut étant 0, le fait de passer à une valeur positive va augmenter progressivement la saturation.

La photo ci-dessous présente un sujet coloré, mais la scène est un peu terne à cause de la couverture nuageuse.

Voici comment nous allons lui redonner de la présence en quelques clics seulement :

Etape 1 – Passez dans l’onglet Personnaliser pour corriger votre image. Pour ce type de correction, nous vous recommandons d’utiliser le mode d’affichage côte à côte pour visualiser instantanément les corrections appliquées à l’image. La balance des blancs est réglée sur Original (palette Outils essentiels > Balance des blancs), c’est à dire le réglage effectué par l’appareil photo. Si le réglage est correct, nous pouvons passer directement à la correction de la saturation.

Etape 2 – Dans la palette Outils essentiels > Accentuation des couleurs, réglez le curseur Saturation à 50 : aussitôt, le jaune et le rouge des façades sont bien plus vifs, les montants verts des fenêtres aussi, et le bleu du ciel, renforcé sans excès, garde un aspect naturel.

Etape 3 – Vous pouvez aller plus loin dans le réglage. Sur cette photo, un réglage du curseur Saturation aux alentours de 75 est tout à fait possible. En revanche, si la Saturation est réglée à 100, le rouge orangé de la maison à droite commence à devenir trop soutenu. Attention donc de ne pas aller trop loin dans les corrections pour conserver des couleurs naturelles. Mais contrairement à d’autres logiciels, une valeur élevée du curseur Saturation dans DxO Optics Pro n’entraîne pas de dérive ou de rendu exagéré des couleurs. De plus, le contraste global de l’image est respecté.

À l’inverse, on peut choisir de diminuer la saturation des couleurs, soit pour donner un effet créatif, ou simplement parce que la saturation originale de l’image semble trop forte.

Etape 1 – Dans la sous-palette Accentuation des couleurs, ramenez le curseur Saturation vers la gauche : l’image perd progressivement ses couleurs.

Etape 2 – Avec un réglage de la Saturation à -75, l’image présente alors des couleurs passées, donnant un agréable aspect vieilli ou « vintage » à la photo.

Note

En réglant le curseur Saturation à -100, on supprime totalement les couleurs et on obtient ainsi une image en niveaux de gris. Cependant, pour vos conversions en noir et blanc, nous vous recommandons d’utiliser DxO FilmPack, disponible en plug-in pour DxO Optics Pro.

3- Comment utiliser la correction de Vibrance ?

La correction Vibrance fonctionne différemment de la Saturation. Elle va agir principalement en rehaussant et en donnant plus de profondeur aux bleus, ce qui s’avère particulièrement utile pour les photos cadrant une portion de ciel. Par défaut, le curseur Vibrance est réglé à 0, sur une échelle de -100 à +100. Ainsi, une valeur positive va augmenter la vivacité des couleurs, alors qu’une valeur négative va au contraire atténuer les teintes.

Prenons un autre exemple. Sur l’image suivante, les couleurs sont potentiellement très riches mais le bleu du ciel et les flots sont assez mornes, ce qui tranche avec le blanc et le rouge de la chapelle.

Avec la correction Vibrance, nous allons pouvoir redonner tout l’éclat des couleurs de cette photo. Voici comment procéder :

Etape 1 – Tout d’abord, vérifiez que le réglage de la balance des blancs est correct. Ensuite, dans la sous-palette Accentuation des couleurs, déplacez progressivement le curseur Vibrance vers la droite. Dès que le curseur est réglé sur une valeur supérieure à 30, le bleu du ciel et de la mer devient plus vif, ainsi que le rouge du toit de la chapelle.

Etape 2 – Vous pouvez tout à fait aller plus loin dans cette correction et donner encore plus d’éclat aux couleurs de l’image. Si vous réglez la Vibrance à 75, on constate que le bleu est tout de suite bien plus prononcé, à la fois plus profond et plus vif.

Etape 3 – De plus, vous pouvez parfaitement combiner les deux corrections de Vibrance et de Saturation. Dans notre exemple, si nous souhaitons obtenir un bleu plus vif et un rouge légèrement renforcé, nous allons alors appliquer une correction de Vibrance, réglée à 75, ainsi qu’une correction de Saturation, réglée à -10. On constate alors que la poussée du rouge induite par la correction de la Vibrance est compensée par la correction de la Saturation.

Le réglage de la Vibrance dépend du contenu de l’image que vous corrigez. Selon la vivacité des couleurs de l’image, vous ne règlerez pas le curseur Vibrance sur la même valeur.

4- Pour aller plus loin : La protection des couleurs saturées

La Protection des couleurs saturées est une exclusivité de DxO Optics Pro. Elle agit sur les couleurs dont le niveau de luminosité est proche de l’écrêtage, aussi bien dans les noirs que dans les hautes lumières. Dans ce cas, on constate un risque important de perte d’informations au niveau des détails et des textures de l’image. Grâce à cette correction, DxO Optics Pro vous permet de retrouver ces textures, même dans les couleurs très saturées.

Ce processus de protection des couleurs saturées fonctionne automatiquement, puisqu’il fait partie des corrections appliquées par l’autoréglage « DxO Standard ». Bien entendu, l’automatisme peut être débrayé et la correction ajustée à l’aide du curseur Intensité, situé dans la palette Lumière et couleur – Avancé > Rendu des couleurs > Protection des couleurs saturées.

Dans l’image suivante, on constate que les pétales de la fleur ne présentent quasiment plus de détails visibles. La saturation étant trop forte, la texture s’est complètement estompée.

Grâce à la Protection des couleurs saturées, nous allons pouvoir retrouver la texture des pétales. Pour cela, nous pouvons procéder de manière automatique, ou de manière manuelle.

Etape 1 – En mode automatique, le réglage proposé par DxO Optics Pro a permis de récupérer la texture des pétales (à droite), sans dénaturer les teintes d’origine. Le curseur Intensité de la correction est réglé à 33.

Etape 2 – Si vous déplacez le curseur Intensité encore plus à droite, vous récupèrerez encore plus d’informations, mais vous risquez de modifier la teinte rouge.

Etape 3 – Il faut donc trouver le meilleur compromis possible entre conservation des détails et préservation des couleurs. Dans la plupart des cas, le réglage automatique propose la meilleure correction possible (pour y revenir, il vous suffit de cliquer sur la baguette magique, à la droite du curseur).

Note

Sur les images JPEG, le curseur Intensité de la Protection des couleurs saturées n’a pas d’effet si un rendu disponible dans DxO FilmPack n’a pas été appliqué au préalable.

Crédits photos : Laetitia d’Aboville, Arnaud Pincemin