DxO PhotoLab

Maitriser le bruit en Raw : Oser les hauts ISO !

En collaboration avec Gilles Théophile

Dans ce tutoriel, nous allons vous montrer comment réduire efficacement le bruit numérique des images prises en haute sensibilité. DxO Optics Pro offre une correction du bruit extrêmement puissante, soit automatique grâce à son autoréglage « DxO par défaut », soit manuelle grâce aux différents réglages avancés proposés par sa palette « Détail ». Il est également possible d’enregistrer les réglages et de créer un nouvel autoréglage.

Pour suivre ce tutoriel, vous avez besoin de :

  • DxO Optics Pro, édition Standard ou Elite en fonction de votre boîtier.
  • ne image, de préférence au format RAW.
  • Vous pouvez télécharger nos images de démonstration ICI.

1- Qu’est-ce que le « bruit numérique » ?

Le phénomène du bruit en photo numérique se manifeste notamment lors de la prise de vue à haute sensibilité ISO : plus la sensibilité est élevée, plus le bruit numérique sera important et dégradera la qualité de l’image. Il se manifeste sous deux formes :

  • Le bruit de luminance : sa structure ressemble à celle du grain argentique, plus ou moins serré ou régulier selon le modèle d’appareil photo. Il est délicat à corriger car il interfère sur les détails les plus fins de l’image, et la correction risque de lisser ces détails.
  • Le bruit de chrominance : il est particulièrement présent dans les zones sombres d’une image, et s’apparente à des amas de pixels colorés généralement verts et magenta. Ce type de bruit est facile à corriger car il n’interfère pas avec les détails de l’image.

Pourquoi travailler en RAW ?

Pour obtenir les meilleurs résultats possibles, nous vous recommandons de travailler en RAW plutôt qu’en JPEG. En effet, les fichiers JPEG issus du boîtier subissent déjà une réduction du bruit, qui peut être particulièrement appuyée, au point de supprimer des détails dans l’image. Il sera donc difficile d’appliquer une deuxième correction à votre image.

Prévisualiser les corrections de bruit dans DxO Optics Pro

Pour visualiser le bruit et les corrections apportées par DxO Optics Pro, nous vous conseillons de travailler avec un taux d’agrandissement d’au moins 100 %. Néanmoins, la correction de bruit peut également être visualisée sur des valeurs de zoom inférieures à 75 %. Pour cela, vous pouvez désactiver l’option « prévisualisation du bruit aux niveaux de zoom inférieurs à 75 % » dans les préférences.

2- Corriger automatiquement le bruit numérique

2.1 – Appliquez l’autoréglage « DxO par défaut »

Lorsque vous ouvrez une image dans DxO Optics Pro, l’autoréglage « DxO par défaut » sera appliqué automatiquement.

Outre les corrections de tonalité et de couleur, cet autoréglage applique également une correction de bruit faite sur mesure, en fonction du modèle d’appareil photo et de la sensibilité ISO utilisée.

2.2 – Visualisez les corrections appliquées

Pour constater au mieux l’effet de la correction sur votre image, cliquez sur le bouton  situé dans la barre de commandes supérieure. Dans ce mode d’affichage, 1 pixel à l’écran équivaut à 1 pixel dans l’image. Vous pouvez ainsi bien observer l’efficacité de la correction de bruit.

Vous pouvez également choisir d’afficher l’image corrigée et l’image originale côte à côte. Pour cela, cliquez sur le bouton , également situé dans la barre de commandes supérieure.

Bien entendu, si les résultats ne vous conviennent pas, vous pouvez reprendre les réglages manuellement (voir le paragraphe 3).

3- Corriger le bruit manuellement

DxO Optics Pro corrige automatiquement le bruit présent sur vos images issues d’une combinaison de boîtier et d’objectif supportée. Mais si cette combinaison n’est pas prise en charge par le logiciel, ou si vous souhaitez affiner la correction automatique, vous avez la possibilité de corriger manuellement le bruit. Dans le cas d’une image JPEG ou TIFF, vous devrez également procéder à une correction manuelle.

Par défaut, trois curseurs sont disponibles dans la palette Bruit : Luminance – détails ; Luminance – contraste ; Chrominance. Si vous déployez les réglages avancés, deux curseurs supplémentaires sont disponibles : Correction des gris ; Pixels morts (voir le paragraphe 5 – Corrections avancées).

Voici comment nous allons procéder pour réduire manuellement et efficacement le bruit numérique.

3.1 – Déterminez les besoins de correction de l’image

Dans l’image ci-dessous, prise à 3200 ISO avec un Canon 5D, on distingue à la fois du bruit de luminance (grain) et du bruit de chrominance (pixels colorés).

Pour bien visualiser le bruit présent sur l’image, zoomez à 100% ou cliquez sur le bouton , et réglez tous les curseurs à 0. Cela vous permettra de mieux jauger le degré de correction nécessaire.

3.2 – Réduisez le bruit de chrominance

Déplacez progressivement le curseur Chrominance vers la droite jusqu’à disparition complète des pixels verts et magentas. A l’aide de l’outil main , déplacez-vous dans l’image pour vérifier qu’il ne reste aucune trace de bruit de chrominance dans toutes les zones de l’image, notamment dans les zones les plus sombres. Pour cette image, nous avons réglé le curseur Chrominance à 50, qui semble être la bonne valeur pour supprimer totalement les pixels colorés, particulièrement visibles sur les visages.

3.3 – Réduisez le bruit de luminance des détails de l’image

Le bruit de chrominance étant éliminé, nous pouvons maintenant corriger le bruit de luminance pour enlever la texture granuleuse de l’image. Déplacez progressivement le curseur Luminance – détails vers la droite, jusqu’à constater l’atténuation du grain. Plus la valeur de la correction est élevée, plus les détails de l’image risquent d’être lissés. Veillez donc à ne pas aller trop loin dans la correction.

3.4 – Réduisez le bruit de luminance au niveau du contraste

Le curseur Luminance – contraste a un rôle directement lié à celui du curseur Luminance – détails. Il va permettre de corriger les amas de pixels qui apparaissent sous forme de tâches, plus ou moins étendues selon la valeur du curseur Luminance – détails. On constate ce type de tâches sur la peau des personnages par exemple.

Déplacez progressivement le curseur Luminance – contraste vers la droite, jusqu’à constater la disparition des amas de pixels. Là aussi, si vous allez trop loin dans la correction, la surface de la peau sera trop lissée. A l’aide de l’outil main , déplacez-vous dans l’image pour une dernière vérification de l’effet de la correction.

Astuce

• Nous vous conseillons de toujours partir avec des réglages à 0, puis de les déplacer progressivement pour voir l’effet des corrections.

• N’hésitez pas à exagérer la correction et à revenir en arrière : c’est le meilleur moyen de comprendre comment fonctionnent les outils.

• À tout moment, vous pouvez revenir aux réglages automatiques en cliquant sur la baguette magique  ou en double cliquant sur le curseur lui-même.

4- Créer un autoréglage personnalisé pour corriger automatiquement le bruit

Lorsque vous êtes satisfait du résultat de la correction manuelle que vous avez effectuée, vous pouvez enregistrer la correction du bruit dans un autoréglage personnalisé. Cela peut s’avérer très utile pour appliquer cette correction optimale à toute une série d’images prises dans les mêmes conditions (matériel utilisé et sensibilité ISO). Vous pouvez par exemple créer un autoréglage pour toutes vos images issues de votre boîtier et shootées à 3200 ISO, un autre autoréglage pour les photos prises à 6400 ISO, et ainsi de suite.

4.1 – Déterminez les bons réglages de correction

Pour chaque sensibilité ISO utilisée, la correction de bruit nécessaire ne sera pas la même. Choisissez donc les réglages qui vous semblent corrects pour l’image sur laquelle vous travaillez.

4.2 – Créez un autoréglage personnalisé

Dans le menu déroulant Autoréglages, cliquez sur « Créer un autoréglage à partir des réglages courants ». Un nouvel autoréglage sera sauvegardé, intégrant toutes les corrections activées au moment où vous créez cet autoréglage. Vous pouvez choisir l’emplacement où sauvegarder le fichier de l’autoréglage, mais nous vous conseillons d’utiliser le répertoire par défaut proposé par DxO Optics Pro.

Note

Nous vous recommandons de donner un nom explicite à l’autoréglage pour pouvoir ensuite l’utiliser plus facilement. Par exemple, choisissez la correction principale appliquée, le nom du boîtier utilisé, et la sensibilité ISO réglée au moment de la prise de vue : bruit_canon7D_ISO6400. Ainsi, vous savez que cet autoréglage sera particulièrement adapté pour corriger vos images shootées à 6400 ISO avec un Canon EOS 7D.

Il est également possible de créer un autoréglage à partir de la palette Éditeur d’autoréglages, affichée sur le panneau latéral gauche, en cliquant sur l’icône .

4.3 – Modifiez les corrections à intégrer à l’autoréglage

Votre nouvel autoréglage fait maintenant partie de la liste d’autoréglages disponibles. Vous pouvez modifier les corrections appliquées et régler les curseurs comme bon vous semble. Pour cela, sélectionnez votre autoréglage dans la liste des autoréglages disponibles, et cliquez sur Édition.

Sur la gauche des palettes, une coche apparait. Cochez la case si vous souhaitez intégrer la correction à l’autoréglage. Vous pouvez évidemment régler les curseurs de correction comme vous voulez : ce sont ces valeurs qui seront prises en compte dans l’autoréglage que vous créez.

Une fois vos corrections réglées, cliquez sur Enregistrer pour sauvegarder les réglages de corrections de votre nouvel autoréglage. Cliquez à nouveau sur Édition pour quitter le mode d’édition d’autoréglages.

Vous pouvez désormais utiliser ce nouvel autoréglage, disponible dans liste de tous les autoréglages disponibles.

5- Pour aller plus loin : Corrections avancées

La palette Bruit dispose de deux curseurs supplémentaires, accessibles en dépliant les réglages avancés de la palette. Il s’agit du curseur de Correction de gris, et du curseur de Pixels morts. Bien entendu, ils fonctionnent de manière automatique avec l’autoréglage « DxO par défaut », mais les corrections peuvent être affinées manuellement.

Le curseur Correction des gris

La correction du bruit de chrominance peut avoir un impact sur les couleurs, et notamment sur les teintes neutres (gris, blanc, etc.). Cette dérive, qui est parfois très subtile, sera neutralisée grâce au curseur Correction des gris.

Observez les teintes neutres à l’image. N’hésitez pas à zoomer à plus de 100% pour mieux apercevoir la correction. Réglez successivement le curseur Correction des gris à 100 puis à 0. On constate que l’extrémité blanche des pétales va prendre une légère dominante chaude lorsque le curseur est réglé à 100, puis va redevenir neutre lorsque le curseur sera à 0.

Dans le cas de cette image, la correction automatique suffit à neutraliser la dominante chaude, mais vous pouvez l’ajuster manuellement.

Le curseur Pixels morts

Il existe une autre forme de bruit : les pixels morts. Il s’agit en fait d’un défaut du capteur, qui se présente sous la forme de points brillants ou colorés. Ils sont particulièrement visibles dans les tons sombres.

La correction automatique du bruit traite ces pixels défectueux, mais vous pouvez modifier ou affiner la correction à la main, à l’aide du curseur Pixels morts. Plus la valeur du curseur est élevée, plus les pixels morts seront supprimés de l’image.

Pour revenir au réglage automatique, il suffit de cliquer sur la baguette magique .

Crédits photos: Gilles Théophile, Rodérick Vazquez, Arnaud Pincemin