DxO PhotoLab

Optimiser son flux de travail avec DxO OpticsPro 10 et Adobe Lightroom

En collaboration avec Gilles Theophile

Ce tutoriel détaille le flux de travail avec DxO OpticsPro et Adobe Photoshop Lightroom, permettant facilement l’extraction d’images RAW du catalogue de Lightroom puis leur export après traitement, dans un flux de travail non destructif.

Ce tutoriel va détailler le flux de travail avec DxO Optics Pro et Adobe Photoshop Lightroom. En effet, il s’avère que de nombreux photographes utilisent les deux logiciels, et cherchent à les faire cohabiter le plus étroitement possible, avec le maximum de simplicité.

Il s’avère que de nombreux photographes utilisent les deux logiciels, et bon nombre d’entre eux cherchent à les faire cohabiter le plus étroitement possible, avec le maximum de simplicité. Pour un flux de travail simple, DxO OpticsPro 10 est disponible en plug-in pour Lightroom, vous permettant de transférer vos fichiers Raw vers DxO OpticsPro, directement à partir de Lightroom, dans un projet dédié. De plus, depuis la version 10 de DxO OpticsPro, ce flux de travail fonctionne également avec les fichiers Raw convertis au format DNG (à condition que le fichier Raw original soit lui-même pris en charge par DxO OpticsPro).

La fonction « Export vers Lightroom », quant à elle, permet le retour automatique des fichiers traités dans le catalogue, aux côtés des originaux, en préservant les métadonnées.

Ainsi, les photographes désireux de gérer leurs images avec Lightroom ont la possibilité de substituer DxO OpticsPro au module Développement, et profiter du meilleur des technologies DxO Labs, comme la conversion Raw, les automatismes de correction, la correction optique, la réduction de bruit DxO PRIME, la correction de tonalité DxO Smart Lighting, et bien d’autres outils et fonctionnalités.

Note

Le module externe de transfert de fichiers de Lightroom à DxO OpticsPro est installé par défaut en même temps que DxO OpticsPro sur Windows, et au premier démarrage de l’application sur Mac.

To follow this tutorial, you will need:

  • DxO OpticsPro (version 9.5 or higher)
  • Adobe Photoshop Lightroom (version 3 or higher)

1- Quelques principes de base

Flux de travail non destructif

DxO OpticsPro et Lightroom sont tous les deux des programmes permettant le dématriçage, le développement et le traitement des fichiers Raw, de manière non-destructive, puisque les corrections, enregistrées sous forme d’instructions, sont totalement réversibles et les originaux ne sont jamais modifiés. C’est ce qu’on appelle un flux de travail non-destructif.

DxO OpticsPro 10 et Lightroom.

En revanche, chacun de ces programmes repose sur son propre moteur de dématriçage et de traitement des fichiers Raw, et ils ne sont pas compatibles. En effet, le rendu d’un fichier Raw dans DxO OpticsPro ne sera pas le même que dans Lightroom et inversement ; il en va de même pour les corrections. Concrètement, si vous modifiez, par exemple, le bleu du ciel dans DxO OpticsPro, puis que vous ouvrez ce même fichier Raw dans Lightroom, vous ne verrez pas la correction. De même, si vous appliquez une conversion noir et blanc dans Lightroom, et que vous ouvrez ce fichier Raw dans DxO OpticsPro, vous ne verrez que les couleurs originales.

Rendu DxO OpticsPro

Rendu Lightroom

Le flux de travail DxO OpticsPro et Lightroom

Comment faire cohabiter les deux programmes, pour être le plus productif possible ? Plusieurs approches sont possibles en fonction de vos besoins, mais nous allons nous concentrer sur un flux recommandé, dans lequel nous attribuons les rôles suivants aux deux logiciels :

  • DxO OpticsPro : correction et traitement des images Raw
  • Lightroom : gestion des images et des métadonnées (catalogage), tri, diffusion des images (diaporama, galeries Web, livres photo) et impression.

Nous voyons ici que les deux logiciels ont une approche et un rôle distincts. DxO OpticsPro se concentre sur le traitement des images, et Lightroom est utilisé pour les opérations en amont et en aval du traitement. Ce flux de travail est adapté en particulier pour les cas d’utilisation suivants :

  • Le photographe qui gère ses images avec Lightroom, mais qui souhaite exploiter les qualités de traitement d’images de DxO OpticsPro, en lieu et place du module Développement, occasionnellement ou de manière permanente.
  • Le photographe qui travaille essentiellement avec DxO OpticsPro, mais qui souhaite également gérer son stock d’images.
  • Dans les deux cas, on peut également envisager un partage du traitement des images : par exemple, les corrections de base dans DxO OpticsPro, et la retouche locale dans Lightroom

2- Transfert d’un fichier Raw de Lightroom à DxO OpticsPro

D’origine, Lightroom ne permet pas d’envoyer de fichier Raw dans un éditeur externe, y compris Photoshop. Il faut impérativement créer un fichier TIFF, JPEG ou PSD.

Néanmoins, cette limitation peut être contournée par le module externe installé par DxO OpticsPro 10.

Note

DxO OpticsPro propose, depuis la version 10, la prise en charge des fichiers DNG convertis avec Lightroom ou Adobe DNG Converter, pour un flux de travail plus efficace.

Préparation du fichier Raw

Lightroom vous permet d’importer, trier et cataloguer vos images. Vous pouvez également éditer les métadonnées : saisie de mots-clés, des champs IPTC (description du contenu de l’image), attribuer une note en étoiles ou un libellé de couleur.

Il n’est en revanche pas utile d’effectuer des corrections à ce stade, puisqu’elles ne seront pas visibles à l’ouverture du fichier dans DxO OpticsPro.

Transfert du fichier Raw

Le transfert d’un fichier Raw de Lightroom à DxO OpticsPro est très simple :

  • Dans Lightroom, sélectionnez le ou les fichiers à transférer, dans le Film fixe ou dans la Grille.
  • Allez dans le menu Fichier > Module externe – Extras > Transférer vers DxO OpticsPro 10.

Sélection d’un fichier dans Lightroom.

Lightroom : menu Fichier > Module externe-Extras > Transférer vers DxO OpticsPro 10

3- Ouverture et traitement du fichier Raw dans DxO OpticsPro

Lorsque le fichier Raw est transféré dans DxO OpticsPro, vous ne verrez pas les corrections Lightroom, mais uniquement les corrections de base effectuées par l’autoréglage par défaut DxO Standard et le module optique DxO.

Ouverture du fichier Raw dans DxO OpticsPro

Lorsque le fichier Raw en provenance de Lightroom s’ouvre dans DxO OpticsPro, voici ce qui se produit :

  • DxO OpticsPro affiche l’image (ou les images) dans l’onglet Personnaliser.
  • Le mode Export vers Lightroom est automatiquement affiché, en bas à droite, dans la barre d’outils de l’Explorateur de fichiers.
  • Dans l’onglet Organiser, un Projet nommé Lightroom 1 (puis Lightroom 2, 3, etc.) est automatiquement créé, avec la ou les images transférées.

Image ouverte dans l’onglet Personnaliser.

Affichage automatique du bouton Export vers Lightroom.

Projets créés automatiquement avec les images provenant de Lightroom.

Traitement du fichier Raw dans DxO OpticsPro

Corrigez vos images dans DxO OpticsPro, comme vous avez l’habitude de le faire, il n’y a aucune restriction à ce niveau, y compris les outils exclusifs comme la correction optique, la correction des tons avec DxO Smart Lighting, la réduction de bruit avec DxO PRIME, la touche artistique si vous possédez également DxO FilmPack.

Pour en savoir plus sur les nombreuses corrections et traitements Raw proposés par DxO OpticsPro, consultez nos tutoriels « Faire ses premiers pas avec DxO OpticsPro 10 » et « Premiers pas en tant qu’utilisateur avancé de DxO OpticsPro».

4- Exportation vers Lightroom

Après avoir corrigé votre image dans DxO OpticsPro, voici venu le moment de la renvoyer dans Lightroom. Étant donné que les corrections sur fichiers Raw ne sont ni compatibles, ni visibles d’un logiciel à l’autre, vous devrez exporter dans un autre format :

  • DNG : il s’agit du DNG linéaire, qui se prête bien à la retouche et aux corrections supplémentaires, et qui, dans Lightroom, permet de conserver un flux de travail de qualité.
  • TIFF : se prête également aux corrections supplémentaires, dans Lightroom comme dans d’autres logiciels de traitement d’images, tout en préservant une qualité maximale.
  • JPEG : offre l’avantage de la légèreté et de l’universalité, mais pour préserver un flux de qualité, privilégiez le format DNG ou le TIFF.

Note

Si vous choisissez d’exporter en format DNG, vous constaterez probablement une différence de rendu entre l’aperçu de DxO Optics Pro et celui de Lightroom. Aussi :

  • Si vous souhaitez travailler la lumière et la couleur dans DxO OpticsPro, nous vous conseillons d’exporter en utilisant le format TIFF, afin d’éviter toute surprise au niveau du rendu.
  • Si vous préférez faire ce travail dans Adobe Lightroom et utiliser DxO OpticsPro uniquement pour les corrections liées au détail et à la géométrie, alors le format DNG vous donnera la plus grande souplesse.

Voici comment procéder pour Exporter vers Lightroom :

  • Sélectionnez le ou les fichiers que vous venez de traiter dans DxO OpticsPro.
  • Cliquez sur Export vers Lightroom, à droite, dans la barre d’outils de l’Explorateur de fichiers.
  • Dans la boîte de dialogue qui s’affiche, sélectionnez le format de sortie, ainsi que les options associées (compression, profondeur, profil ICC, etc.).
  • Cliquez sur Export.

Sélection des fichiers à exporter vers Lightroom.

Le bouton Exporter vers Lightroom.

La boîte de dialogue Exporter vers Lightroom.

5- Retour dans Lightroom de l’image traitée par DxO OpticsPro

Le retour dans Lightroom va générer automatiquement un certain nombre d’actions :

  • À la toute première utilisation, création d’un Ensemble de collections nommé « DxO OpticsPro ».
  • À chaque utilisation, création d’une collection au sein de cet Ensemble de collections, nommée avec la date et l’heure du transfert.
  • Création d’une pile avec l’original (pour la voir, faites un clic-droit sur l’image puis, dans le menu contextuel, choisissez Afficher le dossier de la Bibliothèque).
  • Affichage du contenu de la collection en mode Grille, et dans le Film fixe.

Ensemble de collections crées au retour dans Lightroom.

L’image exportée par DxO OpticsPro est automatiquement empilée avec l’original.

Notez que l’intégralité des métadonnées de l’orignal, préparées et éditées dans Lightroom, sont automatiquement transférées par DxO OpticsPro dans les fichiers exportés.

Note

Pour que les métadonnées soient transférées dans les fichiers exportés, des fichiers annexes XMP doivent être présents à côté du fichier Raw original. Il est possible de générer ces fichiers de deux manières :

  • En activant l’écriture automatique des fichiers XMP (Paramètres du catalogue > Métadonnées).
  • Ou en sélectionnant les fichiers, et en y enregistrant les métadonnées avec le raccourci clavier Ctrl+S (PC) ou Cmd+S (Mac).

Les métadonnées ont été conservées lors des différents transferts entre Lightroom et DxO OpticsPro.

Note

La compatibilité de DxO OpticsPro avec le standard XMP permet de préserver lors du transfert le classement sous forme d’étoiles : les étoiles définies par Lightroom et les programmes externes sont automatiquement lues par DxO OpticsPro à partir des données EXIF ou XMP, et le système de classement par étoiles est préservé lors du traitement.

Depuis la version 10 du logiciel, le classement par étoiles défini dans Lightroom est visible dans DxO OpticsPro 10, et les modifications qui y sont apportées dans DxO OpticsPro 10 sont répercutées : ce nouveau classement est écrit dans les fichiers de sortie, de manière à ce que les étoiles puissent être lues par d’autres programmes.

6- Pour aller plus loin : Modifier les corrections après le retour dans Lightroom

Si, au moment d’effectuer des corrections supplémentaires dans Lightroom, sur le fichier exporté par DxO OpticsPro, vous vous apercevez que vous avez besoin de reprendre des corrections du fichier Raw original :

Correction supplémentaire dans Lightroom.

Reprise de correction de l’original dans DxO OpticsPro.

Options d’enregistrement du fichier réexporté dans Lightroom.

Le fichier sauvegardé inclut les modifications dans DxO OpticsPro et les corrections supplémentaires de Lightroom.

  • Sélectionnez l’original dans Lightroom.
  • Allez dans le menu Fichier > Module externe – Extras > Transférer vers DxO OpticsPro 10.
  • Modifiez les corrections à votre guise dans DxO OpticsPro (les corrections lors du premier passage ayant été bien entendu conservées).
  • Cliquez sur Exporter vers Lightroom.
  • La boîte de dialogue propose d’écraser le fichier existant, ou d’utiliser un nom unique.
  • Sélectionnez Écraser.
  • Le fichier s’ouvre dans Lightroom, avec les dernières modifications faites dans DxO OpticsPro, ainsi que les corrections supplémentaires faites dans Lightroom sur la version précédente de l’image.

Crédits photos: Laurent Prost / Cath Schneider

Apple, Mac OSX sont des marques commerciales d’Apple, Inc, enregistrées aux États-Unis et dans d’autres pays. D’autres marques commerciales et noms commerciaux peuvent être utilisés dans ce document par référence aux entités propriétaires de ces marques et noms ou à leurs produits. DxO Labs réfute tout intérêt patrimonial envers les marques commerciales et noms commerciaux autres que les siens.