DxO PhotoLab

Photos de nuit: retoucher ses photos de feux d’artifice avec DxO OpticsPro 10

En collaboration avec Christophe Gressin

Dans ce tutoriel, après quelques conseils sur la prise de vue de feux d’artifice, nous allons vous montrer comment corriger les éventuels défauts de base puis à gérer l’exposition et les couleurs pour obtenir un résultat optimal.

Pour suivre ce tutoriel, vous avez besoin de :

  • DxO OpticsPro 10
  • Des photos, de préférence au format RAW

1- Photographier un feu d’artifice

La difficulté de photographier un feu d’artifice réside principalement dans la gestion de l’exposition : dans un environnement très sombre, il produit une très forte source de lumière. La courte durée des gerbes rend difficile la mesure de l’exposition à chaque prise de vue, aussi faut-il travailler en mode manuel.

Voici quelques conseils pour ce type de prise de vue.

  • Utilisez un trépied, ainsi qu’une télécommande pour le déclenchement ; en effet, contrairement aux règles classiques de photographie des sujets en mouvement, il est possible, et même recommandé, de travailler avec des durées d’exposition un peu longues (jusqu’à plusieurs secondes).
  • De ce fait, évitez de trop monter en ISO ; idéalement, restez à la sensibilité nominale de votre appareil, vous bénéficierez ainsi que la dynamique maximale de votre capteur.
  • Faites la mise au point manuellement : l’autofocus ne parviendra pas à faire une mise au point correcte ou risque de prendre trop de temps ; généralement, une mise au point à l’infini convient bien. Vous pouvez également faire la mise au point automatique sur un sujet éloigné, puis passer en mode MF pour « verrouiller » cette mise au point.
  • Choisissez une ouverture moyenne (F/8 ou f/11) pour assurer suffisamment de profondeur de champ.
  • La variable permettant d’ajuster l’exposition sera le temps de pose, en sachant que la durée réelle d’exposition sera celle du feu lui-même ; ainsi, avec un temps de pose très long, vous pourrez superposer plusieurs gerbes sans surexposer votre image.

Pour trouver le temps de pose correct, vérifiez l’exposition de vos premières images et ajustez le temps de pose si nécessaire.

Un dernier point : l’emplacement est également un point important. Vous choisirez d’inclure ou pas des éléments de l’environnement et utiliserez une focale en fonction de votre distance au feu. Une focale courte est conseillée, tant pour la profondeur de champ qu’elle procure que pour vous assurer de ne pas couper les gerbes !

Vous pourrez ensuite travailler vos images avec DxO OpticsPro 10 en suivant les conseils de la suite de ce tutoriel.

2- Correction de la balance des blancs, traitement du bruit et réglage du microcontraste

2.1 – Appliquez les corrections de base

Lorsque vous ouvrez votre image dans DxO OpticsPro, l’autoréglage « DxO Standard » applique un ensemble de corrections qui lui sont adaptées.

2.2 – Réglez la balance des blancs

Ajustez la balance des blancs de votre photo grâce à l’outil Pipette disponible via cette icône : 

Dans l’image de référence, trouvez une zone gris neutre ou, à défaut, un blanc pur ; DxO OpticsPro corrigera alors les couleurs sur l’ensemble de l’image.

Pour des photos de feux d’artifice, il est souvent difficile de trouver un gris ou un blanc de référence ; vous devrez alors régler manuellement la température grâce au curseur dédié. C’est la méthode que nous emploierons ici : réglez le curseur autour de 4000K.

2.3 – Corrigez le bruit

La palette Réduction du bruit – RAW vous permettra, si nécessaire, de corriger le bruit de votre photo.

Lorsque vous avez ouvert votre image, DxO OpticsPro a calculé une correction automatique du bruit lors de l’application de la correction par défaut ; pour en visualiser le résultat, zoomez à 100%

Vous pouvez ajuster manuellement cette correction : augmentez les curseurs pour obtenir un rendu plus « lisse » ou diminuez-en la valeur pour conserver un peu de bruit et ne pas trop aplatir les détails de l’image.

Attention, en lissant votre image, à ne pas perdre trop de détails dans les gerbes de vos feux d’artifice.

Voici des zooms 100% avec différents réglages de correction.

ORIGINAL (sans correction):

CORRECTION PAR DEFAUT (Luminance : 40):

CORRECTION RENFORCEE (Luminance : 70):

Remarque

Si vous avez besoin d’augmenter le niveau de correction, nous vous recommandons pour préserver du détail d’utiliser l’algorithme de correction PRIME.

C’est cette dernière version que nous conserverons pour la suite.

2.4 – Réglez le microcontraste

Le curseur microcontraste vous permet d’amplifier les détails fins et ainsi renforcer l’impression de netteté ou de « piqué » ; en particulier, il pourra dans notre exemple redonner de la finesse dans les détails des gerbes de feu.

Réglez le curseur microcontraste sur une valeur intermédiaire pour obtenir un résultat satisfaisant ; ici, nous choisirons la valeur 40.

3- L’exposition et les couleurs

3.1 – Ajustez l’exposition

Les photos de feux d’artifice sont souvent particulièrement contrastées : la forte lumière du feu lui-même s’oppose au noir de la nuit. Malgré les progrès constants des capteurs numériques, la dynamique de ceux-ci peut s’avérer incapable de saisir celle de la scène photographiée.

L’histogramme de cette image est particulièrement étiré et « déborde » tant dans les noirs que dans les blancs.

Pour récupérer plus de détails dans votre image, nous allons utiliser les outils de correction de l’exposition proposés par DxO OpticsPro : la Compensation de l’exposition et le DxO Smart Lighting ; la première permettra de récupérer du détail dans les hautes lumières, la seconde rééquilibrera la scène selon l’impact de la première correction appliquée.

Le réglage par défaut appliqué à l’ouverture de votre photo dans DxO OpticsPro propose les valeurs suivantes :

L’outil Compensation de l’exposition analyse l’image globalement et calcule une correction globale corrélée au DxO Smart Lighting. Vous avez la possibilité de choisir un mode de Priorité haute lumière avec trois niveaux de correction : Léger, Moyenou Fort.

Dans notre exemple, choisissons le niveau Fort.

S’il reste des zones écrêtées dans les hautes lumières, elles sont été très amoindries et l’histogramme est décalé vers la gauche.

En conséquence, la photo s’est globalement assombrie. Nous allons compenser cet impact grâce à la fonction DxO Smart Lighting qui optimise la plage dynamique de l’image et apporte une correction en fonction de l’algorithme propre d’analyse de l’image et le niveau d’intensité souhaité de l’application.

Dans notre cas, nous allons choisir un niveau Moyen.

Des détails réapparaissent dans les zones les plus sombres, en particulier le ciel, et la partie gauche l’histogramme et légèrement décalé vers la droite.

Si nécessaire, vous pouvez finaliser le réglage de l’exposition en utilisant la Tonalité sélective : en réglant la luminosité pour chaque plage tonale, vous obtiendrez un résultat parfait.

3.2 – Corrigez les couleurs

La correction des couleurs pourra s’effectuer en deux étapes : une correction globale, grâce à la palette Accentuation des couleurs, puis un ajustement par canal à l’aide de l’outil TSL (Teinte – Saturation – Luminance).

Avec la palette Accentuation des couleurs, vous pouvez régler la Vibrance et la Saturation des couleurs, avec une correction globale sur l’ensemble de l’image. Le premier curseur sera privilégié lorsque vous souhaiterez renforcer ou adoucir le bleu profond du ciel car il agit en priorité sur les couleurs les moins saturées ; le second curseur agira sur l’ensemble des tonalités de couleurs de l’image.

Conseil

Pour un résultat optimal, réglez de préférence la Vibrance avant la Saturation ; dans le cas contraire, vous risquez d’avoir un rendu inesthétique dans les tons froids.

Sur la photo de notre exemple, où les tons bleus sont déjà saturés, nous allons légèrement diminuer la Vibrance (réglage -20) puis augmenter la Saturation (Réglage +40).

Pour ajuster finement les couleurs, utilisez la palette TSL, qui permet d’agir sur chaque canal de couleur indépendamment l’un de l’autre.

En travaillant sur le canal des Bleus, nous allons éclaircir le ciel en conservant une colorimétrie équivalente.

Ensuite, choisissons le canal des Rouges pour donner plus de profondeur à la gerbe : réglez la Saturation à +20 et la Luminanceà -15.

Enfin, nous allons faire un peu plus ressortir la petite gerbe jaune, dans la grosse boule rouge ; pour cela, sélectionnez le canal des Jaunes, réglez la Saturation sur +25 et la Luminance sur +25.

Finalisez l’image en ajustant le Microsontraste pour renforcer les détails ; attention à ne pas trop « pousser le curseur », ce qui rendrait la fumée moins éthérée. Réglez le curseur sur 30.

4- Pour aller plus loin : choisir un autoréglage créatif

Outre le réglage par défaut DxO Standard, DxO OpticsPro vous propose également des autoréglages créatifs que vous pouvez utiliser comme base de travail.

Voici quelques exemples de rendus que vous pouvez obtenir.

Autoréglage : OLD SCHOOL

Autoréglage : HDR REALISTE

DxO FilmPack offre une palette complémentaire d’outils créatifs qui s’intègre complètement dans DxO OpticsPro.

Crédits photos : Patrice Lanies / Christophe Gressin