DxO PhotoLab

Tirer le meilleur piqué de votre appareil photo avec
DxO Optics Pro 9

En collaboration avec Gilles Théophile

Dans ce tutoriel, nous allons vous montrer comment restituer les détails fins et le micro-contraste des images prises avec des objectifs manquant de piqué.

Le piqué

La notion de piqué est utilisée en photographie pour désigner la capacité d’un objectif à restituer les détails les plus fins et les micro-contrastes. Le piqué est étroitement lié à la qualité de fabrication d’un objectif et aux matériaux employés dans sa conception. Il dépend également de l’ouverture du diaphragme : à ouverture maximum, un objectif a généralement un moins bon piqué que lorsque le diaphragme est fermé. Enfin, il est irrégulier dans le champ de l’image : la zone centrale est souvent plus piquée que les bords.

La netteté

La netteté d’une image est une impression visuelle déterminée par la précision des contours. En photographie numérique, elle dépend de la qualité de l’optique utilisée et de la résolution du capteur. Le manque de netteté d’une image est le plus souvent dû à une mauvaise mise au point lors de la prise de vue, que ce soit à cause d’une erreur du photographe ou d’un autofocus mal calibré.

Les modules optiques DxO

Les modules optiques DxO corrigent – entre autres – le manque de piqué de chaque combinaison de boîtier et d’objectif. Réalisés en laboratoire en mesurant tout le champ de l’image, ils améliorent individuellement la netteté de chaque pixel. A l’ouverture d’une image, si l’objectif est supporté par DxO Optics Pro, le logiciel récupère automatiquement les détails perdus, homogénéise la netteté depuis le centre vers les bords et ajoute du micro-contraste pour donner plus de vie à vos photos.

Pour suivre ce tutoriel, vous avez besoin de :

  • DxO Optics Pro, édition Standard ou Elite en fonction de votre boîtier.
  • Une image au format RAW.

1- Améliorer la netteté d’une optique prise en charge par DxO Optics Pro

DxO Optics Pro est en mesure d’améliorer automatiquement la précision de vos images à l’aide de réglages adaptés pour produire les meilleurs résultats. Dans cette première partie, nous allons voir comment modifier de manière globale le piqué de votre image s’il vous semble trop fort ou trop faible et l’adapter ainsi à votre goût.

1.1 – Ouvrir une image et installer un module optique DxO

A partir de l’onglet Organiser, sélectionnez votre image dans le dossier dans lequel vous l’avez enregistrée (ou glissez/déposez votre image sur la fenêtre de DxO Optics Pro). DxO Optics Pro vérifie automatiquement la disponibilité d’un module optique pour l’image sélectionnée. Si le module n’est pas installé sur votre ordinateur, et si vous avez désactivé le téléchargement automatique de module, cliquez sur l’icône comportant la flèche rouge en haut à droite de la vignette de votre image dans l’Explorateur d’images.

Dans la fenêtre qui apparaît à l’écran, sélectionnez le module correspondant à la combinaison optique/boîtier utilisée lors de la prise de vue et cliquez sur Suivant. Le module est téléchargé puis installé sur votre ordinateur (une connexion Internet est requise).

Cliquez sur l’onglet Personnaliser. Dans la palette Netteté de l’optique, déroulez la palette des contrôles.

Celle-ci est composée de trois curseurs :

  • Le curseur Globale : réglé par défaut à une valeur de – 0,50, celui-ci renforce la netteté globale de l’image.
  • Le curseur Détails : réglé par défaut à zéro, il va permettre d’accentuer les détails de l’image.
  • Le curseur Bokeh : cette commande va agir sur les zones floues situées hors du plan de netteté de l’image en les préservant des artefacts.

Note

Pour visualiser les corrections de la netteté, il est nécessaire de travailler sur une image agrandie à 100 %. Vous pourrez ainsi surveiller les effets des curseurs.

1.2 – Régler la netteté globale

Un examen minutieux de notre image montre que les plus fins détails ne sont pas correctement rendus. L’activation de l’outil Netteté de l’optique permet automatiquement à l’image de retrouver, d’emblée, une bonne netteté. Afin de la renforcer, pour mettre en valeur les détails fins du toit et de la cheminée, nous poussons le curseur Globale vers la droite (pour l’atténuer, nous aurions poussé le curseur vers la gauche). Nous réglons ici le curseur à 0,80.

1.3 – Régler les détails fins

Il est possible d’améliorer le piqué de l’image grâce au curseur Détails dont l’action consiste à extraire les détails par augmentation du micro-contraste. Dans notre exemple, nous réglons le curseur Détails à 80, ce qui a pour effet de faire ressortir les tuiles en ardoise ainsi que les sculptures.

Note

L’effet doit être dosé avec précaution, en fonction du sujet. Il sera particulièrement efficace en photo de paysages ou d’architecture, pour des images très nettes et très détaillées. On évitera en revanche de l’utiliser en portrait, au risque de faire ressortir les petits défauts de la peau.

1.4 – Préserver le bokeh

L’accentuation de la netteté peut créer des artefacts dans l’arrière-plan flou d’une image. Le curseur Bokeh permet de protéger ces zones.

Dans cet autre exemple, nous avons délibérément exagéré les réglages : après avoir réglé au maximum les curseurs Globale et Détails, nous avons placé le curseur Bokeh sur 0, pour l’image de gauche, et sur 100 pour l’image de droite. De nombreux artefacts sont visibles à gauche autour de la tête de rivet, le creux et le contour du cadenas rouge, le bord du cadenas jaune et les contours de la tâche blanche au centre. Ils ont quasiment disparu à droite.

DxO Optics Pro fonctionnant sur un mode non-destructif, l’accentuation du piqué sera appliquée aux images de sortie, après leur exportation.

2- Améliorer la netteté d’une optique non prise en charge par DxO Optics Pro

Nous allons voir à présent comment accentuer la netteté d’une image et la rendre plus homogène lorsque la combinaison boîtier/objectif ne dispose pas encore d’un module optique DxO, grâce à l’outil Masque de netteté.

Dans la palette Masque de netteté, déroulez la palette des contrôles. Celle-ci est composée de quatre curseurs :

  • Le curseur Intensité, qui permet de renforcer la netteté sur l’ensemble de l’image.
  • Le curseur Rayon, qui détermine la finesse de l’accentuation.
  • Le curseur Seuil qui, en fonction des réglages, permet d’accentuer les contours sans affecter les aplats et détails de l’image situés à l’intérieur de ces contours.
  • Le curseur Bord, qui agit sur la périphérie, pour rééquilibrer le piqué par rapport au centre de l’image.

2.1 – Régler la netteté

Dans cette étape, nous accentuons la netteté globale de l’image. Plus on déplace le curseur Intensité vers la droite, plus l’image devient nette. Dans notre exemple, l’intensité a été réglée à 200, ce qui a pour effet de donner plus de relief aux détails, comme le chandelier et les sculptures sur bois qui se situent à l’arrière-plan. Le Rayon et le Seuil ont été laissés à leur valeur par défaut, respectivement 0,50 et 4.

2.2 – Accentuer les bords de l’image

Les objectifs étant en général moins piqués au bord qu’au centre de l’image, le manque de piqué en périphérie sera compensé très efficacement grâce au curseur Bord, qui va redonner de l’homogénéité à l’image. L’effet est particulièrement subtil, même aux valeurs les plus élevées, ce qui garantit une grande efficacité, sans pour autant dégrader l’aspect de l’image avec des artefacts ou des halos.

Nous avons repris la même photo qu’à l’étape précédente mais, cette fois, nous nous sommes positionnés dans le coin inférieur droit. La vue de gauche montre le résultat après accentuation dans l’étape précédente, celle de droite montre le résultat après avoir réglé le curseur Bord sur 200.

Crédits photos : Bachir Bendjeddou, Gilles Théophile