Corriger les distorsions géométriques, même les plus complexes

Définition de la distorsion géométrique: un phénomène courant en photographie

Tous les objectifs produisent une certaine distorsion géométrique. Celle-ci est causée par de multiples facteurs comme la courbure des lentilles de l’objectif, la distance de mise au point, ou encore l’angle de prise de vue. Elle se manifeste de différentes manières dans l’image, lorsque les lignes droites, notamment en périphérie, ne sont plus parallèles. Cela se produit principalement lorsque la distance de mise au point est courte (distorsions en barillet), ou longue (distorsions en coussinet), ou lors d’une prise de vue en contre-plongée (distorsions en trapèze) dans le cas des objectifs fish-eye.

La distorsion peut avoir pour conséquence une modification de l’image caractérisée par la perte du parallélisme des lignes droites, notamment en périphérie du champ.

Comment DxO corrige les distorsions géométriques ?

Pour mesurer l’ampleur de la distorsion géométrique d’une optique, les experts DxO utilisent une combinaison de focales et de distances de mise au point. Ils photographient une image de référence contenant un diagramme à points situés sur un quadrillage très précis. Selon le couple objectif/boîtier utilisé, cette procédure peut nécessiter de 100 à 500 images de référence.

L’ampleur de la distorsion est ensuite finement calculée dans chaque position du champ de l’image. A partir de l’ensemble des mesures réalisées, une distorsion moyenne et une distorsion maximale sont définies. Elles sont exprimées selon une échelle précise : en-dessous de 0,3%, la distorsion n’est pas perceptible pour un œil non entraîné ; entre 0,3% et 1,0%, elle est perceptible ; au-delà de 1,0%, elle est considérée comme gênante.

Les données de calibration obtenues avec l’analyse sont compilées dans un fichier de correction : le module optique.

L’ampleur de la distorsion géométrique est évaluée grâce à une image de référence contenant un diagramme à points situés sur un quadrillage très précis.

Une correction supérieure à celle des autres logiciels

La correction des distorsions géométriques va bien au-delà du redressement des simples lignes droites, puisque les algorithmes DxO prennent même en charge les déformations les plus complexes, dont la distorsion en trapèze. Cette dernière se produit lorsqu’un sujet de grande taille est photographié avec un grand-angle, en contre-plongée. Il s’agit d’une distorsion de perspective, les droites convergentes donnent alors l’impression que le sujet est plus large en bas qu’en haut.

En outre, pour parfaire la correction des distorsions géométriques des optiques de type grand-angle, les algorithmes DxO suppriment aussi l’anamorphose de volume, préservant ainsi les formes des objets situés sur le bord du champ.

tech-ba-00-a.2x.jpgtech-ba-00-b.2x.jpg

Quelle que soit le type de déformation, DxO rectifie parfaitement toutes les formes de distorsion.


Découvrez les corrections optiques avec DxO PureRAW et DxO PhotoLab5

DxO PureRAW

Sublimez vos fichiers RAW pour plus de possibilités avec Adobe Photoshop et Lightroom®.
129 € | 89.99 €

DxO PhotoLab5

Le meilleur logiciel de développement photo. Tout simplement.
219 € | 164.99 €
Top