Les modules optiques DxO : du sur-mesure pour votre équipement

Corrections automatiques des défauts d’objectifs

Les défauts optiques dépendent de la nature du matériel, de la qualité de sa conception, mais aussi des différentes combinaisons de boitier et d’objectif utilisées. Chaque couple produit un certain nombre de défauts optiques qui lui sont propres. Il existe donc autant de défauts à corriger que de combinaisons possibles.

Les packs logiciels de DxO – DxO PureRAW, DxO PhotoLab, DxO FilmPack et DxO ViewPoint – éliminent automatiquement les quatre principaux défauts optiques susceptibles de gâcher une photo, à savoir les distorsions, les aberrations chromatiques, le vignetage et le manque de piqué.

Quelques kilo-octets pour corriger les défauts optiques

Un module optique DxO est un fichier de données de calibration qui regroupe un ensemble de corrections pour une combinaison spécifique boitier/objectif. Selon la combinaison visée, sa taille varie de quelques centaines de kilo-octets à plusieurs méga-octets de données.

DxO conçoit des modules pour la plupart des couples boîtier/objectif de toutes les grandes marques. La liste de ces combinaisons est très longue et la bibliothèque de modules est enrichie en permanence. Vous trouverez ici une liste de tous les matériels pris en charge par les logiciels DxO.

Un processus en deux phases

Le processus de création d’un module optique DxO est complexe et requiert une précision extrême. Il passe par deux phases : une phase de mesure et une phase de validation.

La première phase consiste à relever les mesures optiques de l’objectif. Il s’agit ici de prendre en photo des mires spécifiques dans l’environnement contrôlé des laboratoires de DxO et d’effectuer toute une série de mesures. Quatre défauts sont caractérisés : le vignetage optique, les distorsions géométriques, les aberrations chromatiques latérales, et enfin le flou perceptuel, nécessaire à la correction du manque de piqué d’un objectif. Les défauts ainsi relevés sont modélisés mathématiquement selon un éventail de paramètres de prise de vue (ouverture, focale, distance, etc.) sur des images RAW et JPEG.

Pour s’assurer que les modèles mathématiques sont corrects, une phase de validation est ensuite réalisée. Les couples boîtier/objectif sont soumis à un test en conditions réelles pour s’assurer que les résultats sont aussi parfaits que possible. Les experts DxO vérifient en effectuant une série de prises de vue en extérieur que les lignes sont bien redressées avec n’importe quelle focale ou distance de mise au point, ou encore que les objets — un ciel bleu, par exemple — sont éclairés de manière homogène sur tout le cliché. La phase de validation peut générer de 100 à 500 images en fonction du matériel testé !

A l’issue de ces deux phases d’analyse, les données sont compilées dans un fichier : le module optique DxO. Chaque année, DxO teste et calibre dans ses laboratoires environ 80 nouveaux objectifs et 40 nouveaux boîtiers.

La première étape du processus consiste à relever les mesures optiques de l’objectif en prenant en photo des mires spécifiques.

Des images parfaites dès leur ouverture

À chaque fois que DxO PureRAW, DxO PhotoLab, DxO ViewPoint ou DxO FilmPack ouvre une image, le logiciel identifie grâce aux données EXIF intégrées la conception et le modèle de l’objectif, ainsi que le boîtier et les paramètres de prise de vue utilisés. En appliquant les algorithmes spécifiques au couple boitier/objectif élaborés en laboratoire, il compense automatiquement les défauts intrinsèques au matériel, sans aucune intervention de l’utilisateur.


Découvrez les corrections optiques avec DxO PureRAW et DxO PhotoLab5

DxO PureRAW

Sublimez vos fichiers RAW pour plus de possibilités avec Adobe Photoshop et Lightroom®.
129 € | 89.99 €

DxO PhotoLab5

Le meilleur logiciel de développement photo. Tout simplement.
219 € | 164.99 €
Top